Perpignan

Perpignan : Arlettaz appelle à une réaction de ses dirigeants

Perpignan : Arlettaz appelle à une réaction de ses dirigeants©Panoramic, Media365
A lire aussi

, publié le 12 juin

Après avoir vu son équipe se maintenir en Top 14 aux dépens de Mont-de-Marsan, Patrick Arlettaz a appelé ses dirigeants à intervenir afin de permettre à Perpignan d'être en position de s'installer dans l'élite.

Perpignan a gagné son pari. Après un retour en Top 14 compliqué, avec neuf victoires pour 17 défaites, le club catalan a conservé sa place dans l'élite du rugby hexagonal. Grâce à une deuxième période irrésistible, l'USAP est allée s'imposer à Mont-de-Marsan à l'occasion de l'Access Match (16-41). Face à la presse à l'issue de la rencontre, Patrick Arlettaz a tenu à saluer la performance de ses joueurs. « Ce que les gars ont fait est fabuleux, a confié l'entraîneur perpignanais dans des propos recueillis par l'AFP. C'était déjà une très belle saison, mais elle n'était réussie que si l'on arrivait à se maintenir. C'est ce que l'on s'était promis, c'est ce que l'on voulait faire. On l'a fait. » Toutefois, le technicien assure que « maintenant que l'on a connu ce barrage d'accession, il faut tout faire pour ne plus le revivre », ajoutant qu'il « ne parle pas de terminer quatorzième » du Top 14.


Arlettaz : « Il faut de l'on nous aide »

En effet, profitant de l'euphorie de cette victoire, Patrick Arlettaz a tenu à faire passe un message à ses dirigeants. « On connaît tous notre budget, on n'a pas de marge. En termes de joueurs, d'abnégation, de don de soi, on ne peut pas faire plus, a-t-il ajouté avant de mettre le doigt sur ce qui pose problème. Mais on ne peut pas continuer de s'entraîner avec un vestiaire qui date de 1998, d'avoir des espoirs qui sont dans un centre quasiment classé insalubre. » Assurant que « ça ne va pas pouvoir continuer, ce n'est plus possible », l'entraîneur perpignanais a affirmé qu'« il faut de l'on nous aide ». « Je parle des installations, pas d'acheter des stars, de doubler le budget, a ajouté Patrick Arlettaz. Je ne rêve pas, je ne suis pas un rêveur. En revanche, il y a un minimum à avoir. On a un groupe fabuleux, un public fabuleux. Je crois qu'on le mérite, ce coup de pouce. On ne peut pas tirer tout le temps sur la corde. » Après une saison conclue dans un match couperet, Patrick Arlettaz aspire à installer l'USAP en Top 14.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.