Pau

Top 14 (J13) : Retour à la première place pour l'UBB, La Rochelle enfin vainqueur à l'extérieur, Montpellier domine Brive sans briller

Top 14 (J13) : Retour à la première place pour l'UBB, La Rochelle enfin vainqueur à l'extérieur, Montpellier domine Brive sans briller©Media365

, publié le 4 janvier

Alors que Montpellier n'a pas été flamboyant face à Brive et que La Rochelle a enfin trouvé la solution à l'extérieur, Bordeaux-Bègles a dominé Bayonne pour reprendre la première place du Top 14.

Bordeaux-Bègles - Bayonne


L'UBB tient à sa place de leader du Top 14 ! Face à Bayonne, en lutte pour le maintien dans l'élite, les joueurs de Christophe Urios n'ont pas fait trainer les choses. Une première mi-temps pied au plancher a permis au club girondin d'assurer une large victoire face aux Basques mais également le point de bonus offensif lui permettant de creuser encore l'écart sur le LOU. Au bout de seulement cinq minutes, Jean-Baptiste Dubié a trouvé la faille dans la défense bayonnaise. Ce dernier a ensuite retrouvé le banc dix minutes pour un plaquage avec retournement qui n'est pas passé loin de lui valoir un carton rouge. Une infériorité numérique qui a donné de l'allant aux joueurs de l'Aviron mais ces derniers n'ont pu prendre que trois maigres points par la botte de leur récente recrue Maxime Lafage. La réponse de l'UBB n'a pas tardé avec un essai de Kane Douglas puis le bonus empoché grâce à un essai entre les poteaux signés Rémi Lamerat. La deuxième mi-temps a vu les deux équipes échouer à faire grossir le score malgré l'envie de bien faire devant le public de Chaban-Delmas mais l'essentiel est ailleurs pour Bordeaux-Bègles qui s'impose (22-3) et conforte sa place de leader du Top 14 avec trois points d'avance sur Lyon au terme de la phase aller. Bayonne, avec ce sixième match sans victoire en championnat, voit sa situation se compliquer.

Pau - La Rochelle


On n'avait jamais vu La Rochelle autant en forme à l'extérieur ! Les coéquipiers d'un Jules Plisson retrouvé ont infligé une leçon à la Section Paloise sur sa pelouse du Stade du Hameau pour leur premier succès loin de Marcel-Deflandre cette saison. Grâce à l'ancien buteur du Stade Français Paris, les Rochelais ont frappé les premiers dans 20 premières minutes où les buteurs ont fait feu de tout bois, Antoine Hastoy répondant à Jules Plisson. Ce n'est qu'après 20 minutes de jeu que la machine charentaise s'est mise en route. Thomas Lavault a aplati le premier essai avant de voir son buteur intercepter opportunément une passe de son vis-à-vis pour inscrire son premier essai sous ses nouvelles couleurs. Les Palois ont relevé la tête avant la mi-temps avec l'essai de Samuel Marques puis après le repos par la botte d'Antoine Hastoy mais, durant les 32 dernières minutes, la défense rochelaise a été imperméable quand l'attaque du club charentais a excellé. Après une troisième pénalité de Jules Plisson, Victor Vito puis Jérémy Sinzelle ont assuré le bonus offensif au Stade Rochelais avant que, bénéficiant d'une supériorité numérique dans les derniers instants du match à la suite du carton jaune reçu par Martin Puech, Pierre Aguillon ne donne plus d'éclat à la victoire de son équipe (13-44). Une deuxième victoire de suite qui permet aux joueurs de Ronan O'Gara de prendre provisoirement la troisième place, le point de bonus offensif leur permettant de rester devant le Racing 92. Pour les Palois, sortis sous les sifflets de leur public, cette quatrième défaite de suite les maintient dans une position délicate.

Montpellier - Brive


Restant sur une défaite sur la pelouse du Racing 92 puis un nul concédé face à la lanterne rouge, le Stade Français Paris, Montpellier se devait de l'emporter face à Brive au GGL Stadium pour retrouver un peu de confiance. Et les coéquipiers d'Handre Pollard, s'ils ont su s'imposer face aux Corréziens, n'ont pas forcément dissipé les doutes autour de leur collectif. Dans un match où le niveau de jeu a parfois laissé à désirer, la première période a été essentiellement permis à Handre Pollard de convertir en points l'indiscipline briviste à quatre reprises... mais ce sont bien les joueurs du CAB qui ont aplati le premier essai de la rencontre par Rory Scholes à trois minutes de la mi-temps. Pas de quoi remettre en cause la position de force du MHR au tableau d'affichage mais cela a permis à Xavier Garbajosa de remobiliser ses troupes à la pause. Il n'a fallu que deux minutes à Anthony Bouthier pour relancer les Héraultais avec un essai. Les Brivistes se sont accrochés grâce à Enzo Hervé jusqu'à l'essai de Thomas Darmon à quatre minutes de la sirène qui ont quasiment mis un terme aux espoirs de bonus défensif des Corréziens. Mais les joueurs de Jeremy Davidson, Marc dal Maso et Jean-Baptiste Péjoine n'ont rien lâché et, après une quatrième pénalité d'Enzo Hervé, Thomas Laranjeira est allé arracher au-delà des 80 minutes l'essai qui voit le CAB terminer à trois longueurs de Montpellier (29-26) et repartir de l'Hérault avec un point de bonus comme maigre mais précieuse consolation. Les joueurs du président Mohed Altrad, eux, se rassurent avec cette coute victoire mais pourraient voir le Top 6 s'éloigner un peu plus ce dimanche avec les matchs de Toulon et Toulouse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.