Pau

Pau : Le président de la Section Paloise dresse le bilan de la saison

Pau : Le président de la Section Paloise dresse le bilan de la saison©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le 25 juin

Après une saison extrêmement compliquée, aussi bien sur qu'en dehors du terrain, la Section Paloise ne souhaite absolument pas revivre une année du même acabit. Interrogé par Rugbyrama, le président de Pau, Bernard Pontneau s'est livré sur cet exercice catastrophique tout en se projetant sur l'année prochaine.

Candidat déclaré aux phases-finales, la Section Paloise a vécu une année sombre. Onzièmes à l'issue de la saison, les Béarnais ont dû batailler jusqu'à la fin pour assurer leur maintien en Top 14. Une année éprouvante, comme l'explique ce mardi dans Rugbyrama le président de Pau Bernard Pontneau : « C'est une saison très décevante, pénible à vivre. Jusqu'à présent on progressait chaque année, et là, nous avons connu un énorme coup d'arrêt. Nous allons essayer d'en analyser les raisons. Parmi celles-ci, je pense que nous avons subi un gros choc de ne pas être en barrage l'année d'avant. Cette frustration n'a pas été évacuée. » La saison dernière, les pensionnaires du Hameau avaient échoué à trois petits points de Castres, sixième et dernier qualifié pour les phases finales.

Pontneau : « La saison prochaine, le club n'aura pas de manager général »



L'exercice des Palois a également été marqué par la démission du manager, Simon Mannix. Le Néo-Zélandais, qui a fait monter le club en Top 14 dès sa première saison, pouvait compter sur la confiance de Pontneau. Cependant, la crise de résultats l'a obligé à quitter ses fonctions, après une humiliation subie à La Rochelle (71-21) : « J'ai toujours soutenu Simon et je le soutiens encore dans le projet de jeu. Nous avons mis beaucoup de choses en place, à Pau, grâce à lui. En revanche, je pense que le groupe ne répondait plus à ses messages, ni à sa méthodologie. Il était arrivé au bout d'un cycle (...) Il aurait pu achever son travail. Je pense que lui aussi a été trahi par une partie de son staff, qui d'ailleurs n'est plus là. La saison prochaine, le club n'aura pas de manager général. » En effet, les coéquipiers de Colin Slade seront dirigés par Nicolas Godignon et Frédéric Manca.

Un recrutement quasiment terminé

Afin de repartir sur de biens meilleures bases, la Section a procédé à de nombreux changements au sein de l'effectif. Ainsi, onze joueurs ont quitté le navire, pour neuf arrivées, dont celle du légendaire arrière All Black Ben Smith, qui débarquera après la Coupe du Monde au Japon (20 septembre - 2 novembre). Un recrutement ambitieux, presque terminé, marqué également par l'arrivée de revanchards tels qu'Alexandre Dumoulin (Montpellier) ou Mohamed Boughanmi (La Rochelle) : « Nous nous laissons encore une porte entrouverte pour attirer un deuxième ligne polyvalent qui pourrait aussi évoluer en troisième ligne. En revanche, plus aucun recrutement ne se fera au niveau des trois-quarts », avance Pontneau. À noter également les prolongations des jeunes Clovis Le Bail, Antoine Hastoy ou encore Vincent Pinto, tout frais champions du Monde avec l'équipe de France des moins de vingt-ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.