Montpellier

Top 14 (J23) : Pau et Montpellier vainqueurs, Bayonne tombe à la 13eme place

Top 14 (J23) : Pau et Montpellier vainqueurs, Bayonne tombe à la 13eme place©Media365

, publié le 8 mai

Alors que Pau et Montpellier se sont imposés, la défaite de Bayonne face à Bordeaux-Bègles fait chuter l'Aviron à la 13eme place du Top 14. Le Stade Français Paris, vainqueur à Brive, reste en lice pour une place en phase finale.


Bayonne - Bordeaux-Bègles

Bayonne est dans une position très délicate. Après avoir chuté face à Pau et Castres, les joueurs de Yannick Bru ont poursuivi leur série négative à l'occasion de la réception de Bordeaux-Bègles, qui n'avait pas joué en Top 14 depuis la fin du mois de mars. D'entrée de jeu, l'UBB a appuyé fort avec l'essai de Yoram Moefana dès la première minute de jeu. Baptiste Héguy a répondu dix minutes plus tard mais a finalement marqué le seul essai de l'Aviron dans cette rencontre. Dans la foulée, Yann Lesgourgues a redonné l'avantage au club girondin avant que le match ne se transforme en un duel de buteurs qui a vu Maxime Lafage permettre aux Bayonnais de passer devant à la demi-heure de jeu. Mais le carton jaune reçu dans la foulée par Afa Amosa a changé la donne. Cameron Woki en a profité pour redonner l'avantage à l'UBB, de sept points à la mi-temps. Le deuxième acte de la rencontre a été à sens unique. En effet, si Maxime Lafage a ajouté trois points au total du club basque dès la reprise, l'Aviron est alors resté muet malgré quasiment 20 minutes en supériorité numérique à la suite des cartons jaunes reçus par Alexandre Roumat à l'heure de jeu puis par Pablo Uberti neuf minutes plus tard. Juste avant, Maxime Lamothe y est allé de son doublé en six minutes pour donner plus de corps, et le bonus offensif à la victoire de l'UBB. En toute fin de match, Matthieu Jalibert a ajouté trois points au pied avant que Scott Higginbotham, juste avant la sirène, ne sale un peu plus l'addition. Avec cette large victoire (22-47), Bordeaux-Bègles reste au contact dans la lutte pour les places en phase finale. Bayonne, pour sa part, tombe à la 13eme place du classement, celle du barragiste.

Pau - Agen

En effet, dans le même temps, Pau a infligé une nouvelle défaite écrasante à Agen sur sa pelouse. Face à une équipe déjà reléguée et privée de victoire depuis le début de la saison, les Palois ont démarré fort avec une pénalité de leur nouvel ouvreur champion du monde Elton Jantjes dès la 3eme minute avant qu'Aminiasi Tuimaba n'enfonce le clou avec un essai trois minutes plus tard. Les joueurs de la Section n'ont pas coupé leur effort, Charly Malié y allant également de son essai avant la fin du premier quart d'heure. Thibault Daubagna peu avant la demi-heure de jeu puis Siegfried Fisiihoi à trois minutes de la pause ont corsé un peu plus l'addition, prenant 27 points d'avance à la mi-temps. Ce n'était toutefois pas assez pour les Béarnais, Lucas Rey marquant à son tour neuf minutes après la reprise, suivi autant de temps après par le doublé de Siegfried Fisiihoi. Clovis Le Bail s'est invité au bal peu après l'heure de jeu. En fin de match, avec l'énergie du désespoir, Agen a tenté un baroud d'honneur avec un essai signé Loris Zarantonello à quatre minutes de la sirène. C'est toutefois Pau qui a eu le dernier mot grâce à Jesse Mogg à la 79eme minute. Agen s'incline pour la 22eme fois en 22 matchs (7-47). Pour Pau, ce premier succès bonifié de la saison vaut de l'or car la Section sort de la zone rouge, laissant à Bayonne cette 13eme place qui n'assure pas de rester en Top 14 la saison prochaine.

Montpellier - La Rochelle

Le duel des finalistes européen a fini par tourner en faveur de Montpellier. Face à une équipe rochelaise totalement différente par rapport à celle qui a dominé le Leinster le week-end dernier, le MHR a confirmé son regain de forme avec un quatrième succès de suite en Top 14. Une rencontre qui a tout d'abord mis en évidence Jules Plisson pour les Charentais et Alex Lozowski pour les Cistes avant que ces derniers n'accélèrent au quart d'heure de jeu. En effet, en six minutes, Anthony Bouthier puis Johan Goosen ont permis au club héraultais de s'envoler au tableau d'affichage. Jules Plisson a toutefois réussi à intercaler une pénalité entre ces deux essais. L'ancien buteur du Stade Français Paris a même profité de l'indiscipline des Montpelliérains pour ramener le Stade Rochelais à trois petits points à la mi-temps grâce à deux pénalités supplémentaires. Dans la foulée du carton jaune reçu par Cobus Reinach, le numéro 10 rochelais a remis les deux équipes à égalité. C'est alors que le MHR a remis un coup d'accélérateur. En l'espace de quatorze minutes, les joueurs de Philippe Saint-André sont allés trois fois à dame. Tout d'abord, Paul Willemse a mis son équipe sur le chemin du bonus offensif avant que Cobus Reinach se rattrape de son carton jaune avec un essai. Profitant d'une supériorité numérique liée au carton jaune reçu peu avant l'heure de jeu par Thomas Lavault puis à celui reçu par Matthias Haddad, les Montpelliérains ont accru leur avantage par l'intermédiaire d'Alexandre Bécognée. Les Rochelais, malgré l'infériorité numérique, ont poussé et ont fini par tromper la vigilance de la défense héraultaise via Samuel Lagrange à quatre minutes de la fin du match. Un essai venu bien trop tard pour éviter une défaite (32-22) qui ne fait pas les affaires des Rochelais concernant la qualification directe pour les demi-finales. En effet, le Racing 92 revient à trois longueurs même si La Rochelle a un match en moins. Montpellier, avec ce quatrième succès de rang, remonte au dixième rang et repousse Bayonne à cinq points.

Brive - Stade Français Paris

Si Montpellier en est à quatre succès de rang, le Stade Français Paris en est désormais à trois, dont les deux derniers à l'extérieur. En effet, après leur succès sur la pelouse du Racing 92, c'est à Brive que les joueurs de Gonzalo Quesada sont allés chercher la victoire dans un match loin d'être évident. Il a fallu attendre un peu plus de dix minutes pour voir Joris Segonds lancer un premier acte qui a longtemps vu les buteurs être à leur avantage. Thomas Laranjeira a répondu au buteur parisien qui n'a pas mis très longtemps à remettre son équipe devant au tableau d'affichage. Après un nouvel échange d'amabilités, les Brivistes ont subi un crève-cœur juste avant la pause. Kylan Hamdaoui a conclu victorieusement une action initiée par Jonathan Danty et Waisea. Des joueurs du club de la Capitale qui, juste après la pause et une dernière pénalité pour chacune des deux équipes, ont doublé la mise par Gerbrandt Grobler. Mais ce sont bien les Brivistes, menés alors de seize points, qui ont fini fort. So'otala Fa'aso'o a inscrit le premier essai du CAB peu après l'heure de jeu suivi par Mitch Lees six minutes plus tard. Entre-temps, Kylan Hamdaoui y était allé de son doublé pour maintenir le Stade Français Paris devant au score. A deux minutes de la fin, Axel Muller a redonné l'espoir d'un hold-up aux Corréziens mais, sur le renvoi, les joueurs de Gonzalo Quesada ont assuré avant d'envoyer le ballon en touche pour conclure la rencontre. Ce succès étriqué (28-31) permet aux Parisiens de rester en lice pour une place en phase finale, à deux points de Castres, qui compte le même nombre de matchs. Brive, pour sa part, doit encore regarder derrière, Bayonne n'étant qu'à cinq points.

TOP 14 / 23EME JOURNEE
Vendredi 9 mai 2021
Castres - Lyon : 37-29

Samedi 10 mai 2021
Racing 92 - Clermont : 45-19
Agen - Pau : 7-47
Bayonne - Bordeaux-Bègles : 22-47
Brive - Stade Français Paris : 28-31
Montpellier - La Rochelle : 32-22
21h05 : Toulon - Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.