La Rochelle

Top 14 (J14) : La Rochelle monte sur le podium devant le Racing 92, Brive a vécu un miracle

Top 14 (J14) : La Rochelle monte sur le podium devant le Racing 92, Brive a vécu un miracle©Media365

, publié le 25 janvier

Grâce à sa victoire face à Montpellier, La Rochelle remonte sur le podium devant le Racing 92, vainqueur facile à Castres. Brive, pour sa part, s'est imposé de manière miraculeuse face à Pau.

Brive - Pau

Trois semaines après avoir arraché le bonus défensif à Montpellier à la dernière minute, Brive a vécu un miracle encore plus grand ! Devant leur public du Stade Amédée-Domenech, les joueurs du CAB sont allés chercher la victoire face à Pau dans une fin de match ébouriffante (33-26). Une rencontre que les Brivistes ont parfaitement entamé avec un essai signé Fa'aso'o dès la 8eme minute de jeu. Ensuite, les Palois ont su profiter d'un manque de discipline des Corréziens pour revenir à une longueur après 20 minutes de jeu grâce à trois pénalités converties par Hastoy. C'est alors que les joueurs de Brive ont connu un trou noir avec des essais signés Vatubua et Septar en trois minutes qui ont permis à la Section de rallier les vestiaires avec dix points d'avance, Laranjeira réduisant l'écart juste avant la mi-temps. Pendant 30 minutes, mis à part une quatrième pénalité d'Hastoy, le score n'a pas bougé et c'est alors que le show Thomas Laranjeira a pu commencer. L'arrière du CAB a d'abord ramené son équipe à sept points à sept minutes de la fin de la rencontre grâce à deux pénalités. A trois minutes de la sirène, il a redonné espoir aux supporters brivistes en tirant parti d'une erreur de communication paloise en sortie de touche pour aplatir après avoir prolongé le ballon au pied. Puis, près de trois minutes au-delà de la sirène, alors que les Palois ont récupéré le ballon à la suite d'un arrachage réussi par Waqaniburotu, Tagitagivalu manque son contrôle et permet à... Laranjeira de prolonger une nouvelle fois le ballon au pied pour aller aplatir son deuxième essai et offrir une victoire inespérée à son équipe. Après trois matchs sans victoire, Brive se donne de l'air par rapport à la zone de relégation. Pour Pau, la spirale négative continue de plus belle avec une cinquième défaite de suite en championnat.

Castres - Racing 92

Le Stade Pierre-Fabre n'est plus une citadelle imprenable en Top 14. Invaincu à domicile lors de ses cinq dernières sorties, uniquement battu par Bordeaux-Bègles sur ses terres cette saison, le CO a vécu une soirée à oublier face au Racing 92 (0-27). En 80 minutes, les joueurs de Mauricio Reggiardo n'ont pas été en mesure de prendre à revers la défense francilienne et n'ont fait que subir les vagues les unes après les autres. Après l'ouverture du score signée Machenaud sur pénalité, le premier essai du match est arrivé après moins de dix minutes de jeu. Parfaitement décalé par Russell, Dulin a percé le rideau défensif castrais pour aplatir entre les poteaux. A peine plus de dix minutes plus tard, c'est Chavancy qui a alourdi la note. Le capitaine du Racing 92 a concrétisé en coin une action collective menée par Dulin, Imhoff et Russell. Le troisième essai, synonyme de bonus offensif, est arrivé à la demi-heure de jeu. Face à un CO réduit à quatorze à la suite du carton jaune reçu par Samson consécutivement à une obstruction sur Chavancy, Dulin a été alerté par une passe au pied signée Imhoff avant de prendre de vitesse toute la défense castraise. La large revue d'effectif du CO à la mi-temps n'a pas porté ses fruits car, trois minutes après son entrée en jeu, Rallier a retrouvé le vestiaire. Auteur d'une charge de l'épaule au niveau de la tête de Claassen, le talonneur castrais a logiquement été expulsé par l'arbitre de la rencontre. Une supériorité numérique qui a facilité la vie du Racing 92 qui, à dix minutes de la fin, a ajouté un quatrième et dernier essai avec Baubigny qui a aplati après un ballon porté. Avec cette victoire bonifiée, le Racing 92 se rapproche du podium en passant devant Toulon, qui a chuté à Lyon en ouverture de cette journée. Pour Castres, cette troisième défaite de suite pourrait faire tomber le club dans la zone rouge pour la première fois de la saison.

La Rochelle - Montpellier

La Rochelle continue sa remontée fantastique ! Les joueurs de Ronan O'Gara ont, en effet, profité de la réception de Montpellier pour signer un troisième succès consécutif en Top 14 (35-30). Une rencontre dont le début n'a pas été synonyme de jeu avec un échange de pénalités, Handré Pollard puis François Steyn ouvrant le score pour le MHR avant une première réalisation de Jules Plisson après douze minutes de jeu. C'est alors que le match est devenu plus fou avec quatre essais en 20 minutes. D'abord, Reilhac a donné plus d'ampleur à l'avantage initial pris par les Héraultais. Piégés en voulant jouer vite une touche, les Rochelais se sont retrouvés sous pression et, après un dégagement, Pollard a lancé une offensive qui, après un relais de Serfontein, a permis au MHR de marquer le premier essai du match. Mais la réponse du Stade Rochelais n'a pas tardé car, trois minutes plus tard, Bourgarit a aplati après une bonne avancée de ses avants. Retière a donné l'avantage à La Rochelle à la demi-heure de jeu en surprenant la défense des Cistes sur une course croisée en sortie de mêlée sur une passe de Plisson. L'ailier rochelais y est ensuite allé de son doublé face à des Montpelliérains réduits à quatorze à la suite du carton jaune reçu par van Rensburg. Après une combinaison dans l'axe, le ballon est revenu sur Retière qui a aplati un essai de haute volée. Dès l'entame du deuxième acte, c'est un triplé que ce dernier a réalisé en aplatissant en coin le quatrième essai. Avec 21 points d'avance à une demi-heure du terme de la rencontre et un bonus offensif en ligne de mire, les Rochelais pouvaient voir venir mais ils se sont fait peur. Si Plisson a rajouté trois points à douze minutes de la sirène, les Montpelliérains ont trouvé la faille dans la défense adverse à trois reprises en treize minutes par Goosen en coin, van Rensburg en force et Nadolo dans le fermé en sortie de mêlée. Entre-temps, Doumayrou a été logiquement expulsé pour un plaquage cathédrale sur Steyn. Mais le retour du MHR s'est avéré trop tardif et, avec cette courte victoire, La Rochelle se retrouve sur le podium devant le Racing 92 quand Montpellier pourrait sortir du Top 6 à l'issue de cette 14eme journée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.