Brive

Top 14 (J3) : Premier revers pour le Racing 92, Lyon et Brive assurent à domicile, Bordeaux-Bègles ramène le nul de Castres

Top 14 (J3) : Premier revers pour le Racing 92, Lyon et Brive assurent à domicile, Bordeaux-Bègles ramène le nul de Castres©Panoramic, Media365

, publié le 18 septembre

Alors que Lyon et Brive ont signé leur deuxième succès en deux matchs à domicile cette saison, Biarritz a fait de même et infligé par la même occasion au Racing 92 sa première défaite en championnat. Castres et Bordeaux-Bègles se sont séparés sur un score de parité.


Brive - Pau

Brive reste maître sur sa pelouse. Après avoir pris le meilleur sur Perpignan lors de la 1ere journée, c'est Pau qui est venu se casser les dents à Amédée-Domenech. Enzo Hervé n'a mis que trois minutes pour ouvrir le score avant de voir le pied d'Antoine Hastoy trembler. Le futur Rochelais a manqué le coche avant de voir le CAB corser l'addition. En sortie de mêlée, les Corréziens ont envoyé du jeu et permis à So'otala Fa'aso'o d'aplatir le premier essai de la rencontre. Pas rassasiés, les joueurs de Jeremy Davidson ont continué de presser et Axel Muller, encore une fois à la suite d'une mêlée, a inscrit le deuxième essai de son équipe. Autre point commun entre ces deux réalisations, Hervé a manqué la transformation à chaque fois. Après cette entame de match manquée, les Béarnais ont réagi sur le renvoi. En bord de touche, Aminiasi Tuimaba est allé marquer le premier essai de la Section dans cette rencontre... qui a également été le dernier. En effet, dans la foulée, Hastoy a bonifié une position de hors-jeu de Stuart Olding puis un geste d'humeur de Joris Jurand. Le buteur béarnais a alors marqué les derniers points de son équipe. Juste avant la mi-temps, Enzo Hervé a aplati le troisième essai du CAB qui a rapidement été suivi par celui de Wesley Douglas qui a mis son équipe sur le chemin du bonus offensif. Si la première mi-temps a été échevelée, la deuxième a vu les Brivistes parfaitement maîtriser les rares velléités offensives paloises et ont ajouté trois points à leur total par l'intermédiaire de leur buteur juste après le retour aux vestiaires. Avec cette nette victoire bonifiée (30-13), Brive consolide sa place dans la première moitié du tableau quand Pau confirme ses difficultés loin de ses bases.

Biarritz - Racing 92

Le Racing 92 n'a pas signé la passe de trois. Vainqueurs face au Stade Français Paris puis contre La Rochelle, les Franciliens ont manqué le coche à l'occasion de leur déplacement à Biarritz, qui reste une citadelle imprenable. Une rencontre qui a toutefois tardé à trouver son rythme. Si Brett Herron a ouvert le score pour le BO peu avant le quart d'heure de jeu, il a fallu attendre la 26eme minute pour voir le premier essai. A la suite d'une touche, le ballon porté a permis à Lucas Peyresblanques d'aplatir en force. Toutefois, sur l'action, le talonneur s'est blessé à une cuisse et a dû céder sa place. Dans la foulée, Herron a ajouté trois points pour creuser l'écart. Les joueurs de Laurent Travers ne sont pas restés longtemps sans réagir. A six minutes de la pause, sur une action initiée par Ben Volavola puis des relais d'Olivier Klemenczak et de Kurtley Beale, Juan Imhoff est allé aplatir en coin pour ramener le Racing 92 à huit points à la pause. Mais les Ciel-et-Blanc ont été trop indisciplinés en début de deuxième acte et Herron s'est régalé avec trois nouvelles pénalités. Des efforts effacés par Camille Chat qui, peu après l'heure de jeu, a converti un ballon porté en deuxième essai pour les Racingmen. Brett Herron a poursuivi sa série avec une sixième puis une septième pénalité. Entre-temps, Guy Millar et Hassane Kolingar ont reçu un carton jaune en même temps pour les sanctionner après plusieurs mêlées à refaire. Avec seize points de retard, les Franciliens ont fait le siège de la défense biarrote en fin de match mais cela ne s'est traduit que par un seul essai signé Baptiste Chouzenoux à trois minutes de la sirène. Biarritz s'impose pour la deuxième fois en deux matchs à Aguiléra (28-19) et inflige donc au Racing 92 son premier revers de la saison.

Castres - Bordeaux-Bègles

A l'image du Racing 92, Castres n'est pas allé chercher un troisième succès en trois matchs. Le CO, sur sa pelouse, a été accroché par Bordeaux-Bègles, qui prend son premier point hors de ses bases cette saison. Devant leur public, les Castrais ont démarré tambour battant. Après un échec de François Trinh-Duc pour l'UBB, Gaëtan Barlot a conclu une remontée de balle de 80 mètres initiée par Julien Dumora pour aplatir le premier essai du match. Pour une main au visage de Wilfrid Hounkpatin, Rémi Lamerat a rejoint le vestiaire pour dix minutes alors que Ben Botica a donné dix points d'avance à Castres. Les Girondins ont alors tenté de revenir mais leurs efforts n'ont permis que de mettre à la faute la défense du CO. Plus en réussite, Trinh-Duc a ramené son équipe à quatre longueurs. Un écart qui n'a pas changé à la pause, Rory Kockott et le buteur bordelais se répondant. Sans doute remobilisés dans le vestiaire par Christophe Urios, les joueurs de l'UBB ont abordé la deuxième période avec un tout autre état d'esprit. En l'espace de six minutes, les Girondins ont pris le contrôle du match. Tout d'abord, Ben Lam a piégé la défense castraise sur un jeu au pied pour lui-même puis Cameron Woki a su être au bon endroit au bon moment pour récupérer le ballon dans un ruck et aplatir en force pour donner dix points d'avance au CO. Toutefois l'UBB s'est retrouvée à quatorze pour un plaquage à l'épaule de Federico Mori sur Dumora. Une supériorité numérique dont Castres a immédiatement tiré parti grâce à Santiago Arata. Ce dernier a su trouver un espace dans la défense bordelaise pour ramener son équipe à trois longueurs. Toutefois, les Castrais ont pensé avoir tout perdu à un quart d'heure de la sirène quand Ryno Pieterse s'est rendu coupable d'un plaquage tout sauf régulier sur Maxime Lucu qui lui a valu un carton rouge direct. Quinze dernières minutes durant lesquelles Matthieu Jalibert a manqué deux fois la cible sur pénalité contrairement à Benjamin Urdapilleta, qui offre le match nul au CO (23-23).

Lyon - Perpignan

A l'image de Biarritz ou encore Brive, Lyon reste imprenable à domicile. A l'issue d'une rencontre à sens unique, le LOU a signé son deuxième succès en trois journées face à une équipe de Perpignan qui n'aura jamais existé. Les joueurs de Pierre Mignoni ont donné le ton d'entrée avec Demba Bamba qui est venu conclure une remontée de balle rhodanienne dès la 5eme minute. A peine cinq minutes plus tard, Charlie Ngatai a profité d'une interception pour aplatir le deuxième essai de sa formation. Matteo Rodor a alors répondu en débloquant le compteur de l'USAP sur une pénalité... mais le numéro 10 catalan a alors inscrit les seuls point de son équipe dans cette rencontre. Peu avant la demi-heure de jeu, Pierre-Louis Barassi a mis le LOU sur le chemin du bonus offensif. Le centre lyonnais est venu porter main forte à ses avants à l'issue d'une touche pour aller aplatir le troisième essai rhodanien. Mais, sur cette action, l'international français s'est blessé et a dû céder sa place à Thibaut Regard. Au retour sur la pelouse du Matmut Stadium de Gerland, Léo Berdeu n'a attendu que huit minutes pour marquer le quatrième essai lyonnais. A l'heure de jeu, Xavier Chiocci a été sanctionné de dix minutes sur le banc et a payé l'accumulation de fautes de son équipe alors qu'il était entré en jeu trois minutes auparavant. Une supériorité numérique dont l'USAP n'a pas su tirer parti. La fin de match a même viré au cauchemar pour les Catalans qui ont encaissé trois essais supplémentaires durant les dix dernières minutes. Baptiste Couilloud, Toby Arnold et enfin Mickaël Ivaldi ont donné plus de relief au net succès de Lyon (47-3), qui s'installe tout provisoirement en tête du classement.

TOP 14 / 3EME JOURNEE
Samedi 18 septembre 2021
Brive - Pau : 30-13
Biarritz - Racing 92 : 28-19
Castres - Bordeaux-Bègles : 23-23
Lyon - Perpignan : 47-3
17h00 : Montpellier - Toulouse
21h05 : Clermont - La Rochelle

Dimanche 19 septembre 2021
21h05 : Toulon - Stade Français Paris

Vos réactions doivent respecter nos CGU.