Bayonne

Top 14 (J12/match en retard) : Face à Bayonne, Castres retrouve le goût de la victoire

Top 14 (J12/match en retard) : Face à Bayonne, Castres retrouve le goût de la victoire©Panoramic, Media365
A lire aussi

, publié le 7 février

Dans un match en retard de la 12eme journée du Top 14, Castres s'impose à domicile face à Bayonne (31-21) et creuse l'écart sur la zone rouge.

Après deux très lourdes défaites, Castres se devait de renouer avec la victoire. Les joueurs de Pierre-Henry Broncan ont su profiter de la réception d'une équipe de Bayonne en grande difficulté pour parvenir à leur objectif. Un match en retard de la 12eme journée que le CO a démarré en mettant la main sur le ballon. Il n'a fallu que dix minutes pour voir Gaëtan Barlot trouver la faille dans la défense basque. A l'issue d'une longue possession de balle, les Castrais ont eu la malice de jouer rapidement une pénalité, permettant au talonneur de forcer le verrou et d'aplatir le premier essai de la rencontre. Toutefois, les Castrais ont très tôt perdu Yann David, remplacé sur blessure par Vilimoni Botitu peu après le quart d'heure de jeu. Dans la foulée, Maama Vaipulu a laissé ses coéquipiers à quatorze pour dix minutes pour un acte d'antijeu... mais ces dix minutes n'ont pas du tout tourné en faveur de l'Aviron Bayonnais. Car, même en infériorité numérique, c'est bien Castres qui a fait le jeu.

Bayonne n'a pas su profiter de son avantage

Après avoir corsé l'addition par la botte de Benjamin Urdapilleta, le CO a signé un deuxième essai à la demi-heure de jeu par Filipo Nakosi. Lancé, l'ailier castrais a fait échouer trois plaquages avant d'arriver dans l'en-but. Menés de 17 points après avoir pris un 10-0 en supériorité numérique, les Bayonnais ont réagi à l'orgueil avant la mi-temps. Profitant d'une touche à cinq mètres et d'un ballon porté bien structuré, Guillaume Ducat a débloqué le compteur de son équipe. Toutefois, les Castrais n'ont pas arrêté de jouer après la sirène et, alors que le capitaine de l'Aviron Arnaud Duputs a été sorti dix minutes par l'arbitre, Maama Vaipulu y est allé de son essai en forçant à nouveau la défense basque. A la reprise, les joueurs de Yannick Bru ont pris le ballon et mis sous pression la défense castraise, qui a fini par céder. A force d'insister, Mat Luamanu a trouvé la solution pour ramener son équipe à dix points alors que Castres a terminé la rencontre à quatorze, Maama Vaipulu étant cette fois expulsé. Une infériorité numérique castraise pendant 27 minutes qui n'a toutefois pas permis à Bayonne d'inverser la tendance dans cette rencontre.

Castres laisse le bonus offensif en route

Solides en défense, les joueurs du CO sont parvenus à s'offrir une fin de match avec moins de tension. A six minutes de la sirène et à l'issue d'une nouvelle longue séquence de possession de balle, les Castrais ont déstabilisé la défense bayonnaise, permettant à Ryno Pieterse d'inscrire le quatrième essai de son équipe, la rapprochant à une réalisation du bonus offensif. Mais cette fin de match n'a pas permis au CO d'aller chercher cette victoire à cinq points. Au contraire, c'est Bayonne qui a insisté pour finir la rencontre sur une bonne note. Au delà de la sirène, Joe Ravouvou a été parfaitement décalé sur l'aile gauche pour forcer le passage dans l'en-but et aplatir tout près des poteaux un essai pour l'honneur. Castres renoue avec la victoire (31-21) et revient à un point de Brive, actuel neuvième du championnat. Pour Bayonne, cette cinquième défaite de suite en championnat conforte la place de barragiste du club basque, qui compte cinq points de retard sur Montpellier. Seul élément réconfortant, l'Aviron a deux matchs de retard par rapport aux Héraultais et, donc, l'occasion de changer la donne dans les semaines à venir.

TOP 14 / 12EME JOURNEE
Dimanche 27 décembre 2020
La Rochelle - Montpellier : 22-9
Brive - Lyon : 12-8
Racing 92 - Agen : 45-10
Toulouse - Bordeaux-Bègles : 45-23
Pau - Stade Français : 29-27
Toulon - Clermont : 27-9

Dimanche 6 février 2021
Castres - Bayonne : 31-21

Vos réactions doivent respecter nos CGU.