Bayonne

Top 14 (J15) : Toulon et Montpellier vainqueurs à domicile, victoire miraculeuse de Clermont à Pau

Top 14 (J15) : Toulon et Montpellier vainqueurs à domicile, victoire miraculeuse de Clermont à Pau©Panoramic, Media365
A lire aussi

, publié le 15 février

Devant son public, Montpellier s'est imposé de peu face à Bayonne alors que Toulon a facilement écarté Brive. A Pau, Clermont a été mis en difficulté mais arrache la victoire.

Montpellier - Bayonne

Restant sur une défaite à La Rochelle avant la trêve internationale, Montpellier se devait de repartir de l'avant face à Bayonne. Sur leur pelouse du GGL Stadium, les joueurs de Xavier Garbajosa ont entamé le match de manière intense car, après une pénalité de Maxime Lafage, les Héraultais ont vu Nemani Nadolo signer un doublé en dix minutes. Un avantage de onze longueurs qui, toutefois, n'a pas tenu longtemps car, malgré une infériorité numérique liée au carton jaune reçu par Alofa Alofa, les Bayonnais ont eu une réaction éclatante. En quatre minutes, Benjamin Collet puis Arthur Duhau ont permis à l'Aviron de repasser devant mais, grâce à la botte d'Handré Pollard, le MHR a retrouvé son vestiaire avec deux points d'avance. Remobilisés par leur entraîneur après cette saute de concentration, les Héraultais sont revenus sur la pelouse avec d'autres intentions et, en quatre minutes, Yvan Reilhac puis Nemani Nadolo pour son doublé ont redonné de l'air à leur équipe. Ce match restera un peu fou puisque les Bayonnais ne s'en sont pas laissés compter. A l'heure de jeu, Maxime Delonca a redonné de l'espoir aux Ciel-et-Blanc avant que Peyo Muscarditz ne rapproche Bayonne à deux longueurs cinq minutes plus tard. Les deux équipes se sont ensuite rendu coup pour coup mais sans succès. Montpellier a tenu cette courte victoire à domicile (31-29) et garde le contact avec le Top 6 du classement. Bayonne, pour sa part, enchaîne une quatrième défaite de suite et continue de reculer.

Pau - Clermont

Mais si Montpellier ne rentre pas dans le Top 6 du classement, c'est en raison de la victoire de Clermont à Pau. Une victoire qui, par certains égards, est inespérée pour les Jaunards. Il ne fallait pas être en retard au Stade du Hameau puisque Watisoni Votu a ouvert le score après seulement trois minutes de jeu pour le seul essai du premier acte. Greig Laidlaw et Antoine Hastoy se sont répondus par pénalités interposées avant que Martin Puech ne mette la Section en fâcheuse posture avec un carton jaune à dix minutes de la mi-temps. Toutefois, les Clermontois n'en ont pas tiré un grand bénéfice avec seulement trois points inscrits par le buteur écossais à leur actif dans cette période pour un avantage de quatre points pour Pau à la mi-temps. Les joueurs de Franck Azéma ont abordé la deuxième période d'une tout autre manière et, en force, Arthur Iturria a relancé l'ASM, passé en tête pour la première fois du match. Antoine Hastoy a égalisé à l'heure de jeu avant que Clovis Le Bail n'offre l'espoir de l'emporter à la Section Paloise. Dans les dix dernières minutes, Morgan Parra a préféré aller chercher les trois points sur une pénalité au lieu de jouer la touche et de mettre sous pression la défense béarnaise. Bien lui en a pris car, dans la foulée, Alivereti Raka s'est démené pour aller aplatir l'essai de la gagne pour Clermont (20-23). Un deuxième succès de suite qui permet à l'ASM de laisser Montpellier derrière au classement. Pour Pau, cette sixième défaite de suite en championnat pourrait plonger le club dans la zone rouge.

Toulon - Brive

Pour la première du RCT sous la présidence de Bernard Lemaître, les coéquipiers d'Eben Etzebeth n'ont pas déçu face à Brive ! Après un quart d'heure où le score n'a pas bougé, Daniel Ikpefan a été le dynamiteur avec deux essais en six minutes autour de la 20eme minute de jeu. Les Brivistes ont répondu immédiatement par l'intermédiaire de Pierre Tournebize avant que les buteurs n'occupent le devant de la scène, Enzo Hervé répondant juste avant la mi-temps à Anthony Belleau. Le début de deuxième période a été à l'avantage des joueurs de la Rade, qui ont fait plier la défense corrézienne, qui a concédé un essai de pénalité alors que Peniami Narisia a reçu un carton jaune. Dix minutes en infériorité où les Brivistes ont tenu le choc et n'ont encaissé que trois points sur pénalité. Vasil Lobzhanidze a même ramené le CAB à dix longueurs avec moins de 20 minutes à jouer mais Eben Etzebeth a choisi ce moment pour se distinguer. Le champion du monde avec l'Afrique du Sud y est allé de son essai pour sceller le sort de cette rencontre. Sans prendre le bonus offensif, Toulon laisse derrière lui sa défaite à Lyon en dominant Brive (34-17) et reprend provisoirement la troisième place du classement du Top 14 à La Rochelle. Pour Brive, c'est une rechute après la victoire face à Pau enregistrée avant la trêve internationale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.