Agen

(J25) : Le Racing explose l'USAP, Castres se reprend face à Agen, Pau dispose de Grenoble

(J25) : Le Racing explose l'USAP, Castres se reprend face à Agen, Pau dispose de Grenoble©Media365

Thibault Laurens, publié le 18 mai

Face à Agen, Castres s'est rattrapé en s'imposant à Armandie après deux défaites consécutives (10-17). Les Castrais se repositionnent dans le Top 6. Un Top 6 dont fait également partie le Racing après sa démonstration face à Perpignan (14-52). Enfin, Pau l'a emporté face à Grenoble et condamne les Isérois à disputer le barrage face au perdant de la finale de Pro D2 (22-0).

Agen - Castres 

Après sa très belle victoire face à Grenoble la semaine dernière, Agen a chuté ce samedi à domicile face à Castres (10-17). Pourtant, malgré le maintien obtenu la semaine dernière, Mauricio Reggiardo, qui entraînera le CO l'an prochain, avait concocté un XV de départ compétitif. Mais contre des Castrais revanchards après deux défaites consécutives, les Lot-et-Garonnais n'ont pas réussi à produire leur rugby habituel. En dépit de l'ouverture du score de Léo Berdeu après une pénalité (8eme), c'est bien Castres qui a eu l'initiative du jeu dans le premier acte. Néanmoins, les hommes de Christophe Urios ont fait preuve de maladresse par moments, l'empêchant de concrétiser leur domination. L'indiscipline des visiteurs a également retardé l'échéance, jusqu'au premier essai inscrit en force par le pilier Wilfried Hounkpatin (22eme). Une réalisation qui a concrétisé la maîtrise des champions de France en titre. Quant aux Agenais, ils ont eu du mal à multiplier les temps de jeu.

Castres récupère la quatrième place

Au retour des vestiaires, le CO a repris sa marche en avant, inscrivant un deuxième essai par l'intermédiaire de Loïc Jacquet (43eme). Profitant du carton jaune infligé à Benjamin Urdapilleta (58eme), Agen a répondu grâce à Antoine Miquel (65eme). Le capitaine, qui quittera Agen pour Toulouse l'an prochain, a aplati en force après une séquence de pick-and-go. Malgré un coaching efficient, le SUA n'a pas réussi à rattraper son retard, face à une équipe castraise qui s'est rassurée défensivement. Grâce à ce septième succès à l'extérieur, Castres grimpe provisoirement à la quatrième place, en attendant le match de La Rochelle ce samedi soir face à Lyon. Quant à Agen, en dépit de cette défaite, le club est officiellement maintenu en Top 14 suite au revers de Grenoble sur la pelouse de Pau.

Pau - Grenoble 

Dans ce duel de mal classés, la Section Paloise a finalement dominé Grenoble au bout de l'ennui (22-0). Un match durant lequel les imprécisions ont été légions. Après l'humiliation subie face à Toulouse la semaine dernière, Pau s'est bien repris, mais ce fut laborieux. En difficulté en conquête, les Palois ont tout de même inscrit le premier essai de la rencontre, profitant de leur supériorité numérique après un carton jaune infligé à Davit Kubriashvili (24eme), par l'intermédiaire de Marvin Lestremau suite à une belle action dans les trente mètres isérois (29eme).

La Section plie le match en dix minutes

Néanmoins, malgré cet essai, les spectateurs du Hameau ont assisté à une bouillie de rugby, et ont dû patienter jusqu'à la 71eme minute pour voir le deuxième essai inscrit par Quentin Lespiaucq, le capitaine de Pau, avant que Clovis Le Bail (80eme) n'entérine le succès. Nul doute que s'ils ne retiendront pas le contenu, les coéquipiers d'Antoine Hastoy peuvent se réjouir des cinq points empochés, assurant définitivement leur maintien après une année très compliquée. Les Grenoblois, eux, disputeront donc un barrage face au perdant de la finale de Pro D2, le 2 juin prochain.

Perpignan - Racing 92 

Suite à sa défaite lors du derby face au Stade Français, le Racing 92 a remis les pendules à l'heure en écrasant l'USAP à Aimé-Giral (14-52). Alors que Maxime Machenaud, Simon Zebo et Finn Russell étaient remplaçants la semaine dernière, les trois hommes étaient bien titulaires ce samedi et ont régalé. Une armada concoctée par Laurent Travers et Laurent Labit dans le but d'assurer une place en phases finales. Une mission largement accomplie après la démonstration de puissance des Racingmen. Dans un match où le suspense n'a jamais existé, les Franciliens ont récité leur rugby. Pour preuve, en quarante minutes, le score était déjà de 40-7, après des réalisations de Louis Dupichot (13eme, 17eme, 36eme), Dominic Bird (23eme) et de Simon Zebo (27eme ,38eme). Comme souvent cette saison, l'USAP a tenu le ballon sans inquiéter un adversaire qui l'a puni sur chacune de ses munitions offensives.

Une deuxième mi-temps similaire à la première 

Le Racing a dominé dans tous les secteurs que ce soit en conquête ou dans l'engagement. Les Ciel et Blanc ont également gratifié les spectateurs d'Aimé-Giral de gestes de grande classe, à l'image des nombreux offloads réalisés par Leone Nakarawa. Les Catalans ont timidement répondu grâce à Jean-Bernard Pujol après une très belle action (33eme), mais la différence de niveau était flagrante. En deuxième mi-temps, le festival offensif a continué avec des nouveaux essais de Zebo (46eme), Russell (52eme), ainsi qu'une réalisation de Tristan Labouteley (42eme) pour l'USAP. Le Racing réalise une très bonne opération et remonte à la cinquième place. Les Racingmen signent par ailleurs, la première victoire de leur histoire sur la pelouse de Perpignan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.