World Rugby : Report d'un an pour la réforme des critères de sélection en équipe nationale

World Rugby : Report d'un an pour la réforme des critères de sélection en équipe nationale©Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 10 août 2020 à 18h25

Face aux conséquences de la crise sanitaire sur le calendrier international, World Rugby a décidé de reporter d'un an la réforme concernant les critères de sélection des joueurs pour les équipes nationales.

La réforme tant attendue des critères de sélection en équipe nationale devra attendre encore un peu. Face au nombre parfois trop important de joueurs étrangers appelés sous les couleurs d'une sélection d'un autre pays et face à la grogne de plusieurs fédérations dont celle d'Angleterre, World Rugby avait convenu de modifier les règles du jeu à compter du 31 décembre 2020. A cette date, l'instance mondiale devait exiger, au titre des critères de résidence, la présence d'un joueur étranger dans le pays concerné pour une durée de 60 mois consécutifs, soit cinq ans, en lieu et place des 36 mois, soit trois ans, initialement prévus dans le Règlement 8, qui concerne l'éligibilité des joueurs. Mais, face à un calendrier international chamboulé par les conséquences de la crise sanitaire, World Rugby a décidé d'attendre.

Un changement de date qui pourrait accélérer les choses

Après avoir consulté les fédérations nationales ainsi que l'International Rugby Players, le syndicat mondial des joueurs, World Rugby a confirmé ce jeudi que les modifications prévues du Règlement 8 n'entreront en vigueur qu'à compter du 31 décembre 2021. « En raison de la perturbation du calendrier international causée par la pandémie de Covid-19, les opportunités de matchs ont été considérablement affectées pour les 127 fédérations membres et les joueurs éligibles ont pu être empêchés de représenter une fédération sur la base de 36 mois de résidence du fait de ce calendrier tronqué, mais pourraient en revanche répondre automatiquement à l'exigence des 60 mois », justifie World Rugby dans son communiqué. Ce changement de règle pourrait pousser des fédérations à sélectionner avant le 31 décembre 2021 des joueurs entrant dans la fenêtre des 36 mois mais pas dans celle des 60 mois. « Le comité exécutif a également confirmé qu'un joueur doit satisfaire à la fois à l'exigence de résidence de 36 mois et avoir représenté sa fédération au plus tard le 31 décembre 2021, autrement le joueur tombera sous la règle des 60 mois », confirme l'instance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.