World Rugby : Pichot se présente contre Beaumont

World Rugby : Pichot se présente contre Beaumont©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 12 avril 2020 à 10h03

L'ancien international argentin Agustin Pichot a annoncé sa candidature à la présidence de World Rugby, où il affrontera Bill Beaumont, dont il est actuellement le vice-président

Vice-président de World Rugby depuis 2016, Agustin Pichot veut être calife à la place du calife. L'ancien demi de mêlée argentin, âgé de 45 ans, a annoncé qu'il briguait la présidence de la plus haute instance du rugby mondial, et qu'il se présentait ainsi contre celui dont il est encore le vice-président, Bill Beaumont, candidat à sa propre succession aux côtés de Bernard Laporte, qui deviendrait son vice-président en cas de victoire lors du scrutin électronique du 12 mai prochain. L'ancien joueur de Bristol, du Stade Français et du Racing 92 a justifié sa candidature dans les colonnes de L'Equipe ce dimanche.

Pichot : "J'ai senti beaucoup de résistance de la part de Bill"

« Malgré notre discours commun avec Bill Beaumont, tout au long du mandat qui se termine, nous pensons différemment. (...) A partir de septembre 2018, quand il a vraiment fallu passer aux actes pour modifier le calendrier mondial - les compétitions ne sont pas harmonisées, certains joueurs n'ont pas assez de repos et les petites pays manquent de matchs de haut niveau -, j'ai senti beaucoup de résistance de la part de Bill. (...) Il fallait rencontrer les clubs professionnels, négocier avec eux pour modifier les championnats mais tout était toujours ajourné et, à l'arrivée, rien n'a été décidé », explique notamment celui qui voulait lancer la Ligue des Nations (une compétition avec 14 pays avec un système de promotion-relégation), et qui souhaite conserver cette philosophie d'aider les plus petits pays. « Je me suis retrouvé dans un rôle de défenseur des nations américaines, d'abord l'Argentine, puis les autres. Je fais ça parce que je le sens au fond de moi et je suis heureux de représenter les pays émergents, de me battre pour eux », reconnait Pichot, qui précise également qu'il se présente seul et n'a donc pas, contrairement à Bill Beaumont, de vice-président potentiel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.