Une légende du rugby disparaît

Une légende du rugby disparaît©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 20 août 2017 à 09h08

L'ancien All Black Colin Meads est décédé ce dimanche 20 août, à l'âge de 81 ans, des suites d'une longue maladie. Il avait été désigné meilleur All Blacks du XXe siècle.



Le légendaire capitaine néo-zélandais avait joué 133 matchs avec les All Blacks, entre 1957 et 1971, à une époque où les équipes jouaient beaucoup moins qu'aujourd'hui. Il était devenu célèbre en jouant trois matchs avec le bras cassé. Élevé au rang de chevalier, il avait marqué l'histoire de son sport et de son pays.

C'est le Premier ministre néo-zélandais qui a annoncé son décès sur Twitter : "C'est un jour triste pour le rugby et pour la Nouvelle-Zélande. Sir Colin n'était pas seulement un grand All Black, c'était aussi un mec bien. Il nous manquera".



Son gabarit exceptionnel pour son époque (1m92, 100 kg) lui avait valu le surnom "Le Pin". Il avait mis fin à carrière après avoir été accusé d'avoir blessé un joueur australien, en lui tirant sur la jambe, et lui déchirant les ischio-jambiers par la même occasion. Joueur réputé rude, travailleur et loyal, il était adoré de tous les Néo-Zélandais et des amateurs de rugby du monde entier.



Il laisse derrière lui son épouse, 5 enfants, 14 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. "Papa a eu une vie bien remplie. Il a adoré être un All Black et il aimait tendrement sa famille. Il nous manquera terriblement", a déclaré sa plus jeune fille, Shelley Mitchell dans un communiqué.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU