Super Rugby : Franks, joker Coupe du monde à Toulouse, rejoint les Crusaders

Super Rugby : Franks, joker Coupe du monde à Toulouse, rejoint les Crusaders ©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 29 novembre 2023 à 14h40

Ce mercredi, la franchise des Crusaders a officialisé l'arrivée du pilier néo-zélandais Owen Franks, pigiste à Toulouse lors du Mondial.



Owen Franks a trouvé son nouveau point de chute. Ce mercredi, via son compte X (ex-Twitter) officiel, la franchise des Crusaders, basée du côté de Christchurch, a annoncé l'arrivée du pilier droit néo-zélandais, pour l'édition 2024 du Super Rugby. Ce dernier restait sur une pige effectuée dans le Top 14, et plus précisément du côté de Toulouse, durant la toute dernière Coupe du monde. Aujourd'hui âgé de 35 ans, Franks, qui compte pas moins de 108 sélections à son actif, avec les All Blacks, a décroché deux titres de champion du monde. Un premier en 2011, puis le second en 2015. Le Néo-Zélandais ne débarque pas en terrain inconnu. En effet, le pilier rejoint une franchise avec laquelle il a déjà évolué au début de sa carrière. C'était entre les années 2009 et 2019.

Franks a disputé sept matchs avec Toulouse

Dans un communiqué, le principal intéressé a déclaré : "Je réalise en y revenant à quel point c'est un privilège de jouer dans ce club. Je joue au rugby à ce stade de ma carrière parce que je prends du plaisir. J'ai encore beaucoup à donner." Entre les mois d'août et de novembre, cette année, dans son rôle de joker Coupe du monde, Owen Franks a disputé un total de sept rencontres, dont six en tant que titulaire, sous les couleurs du Stade Toulousain. Dans le même communiqué officialisant son arrivée, son nouvel entraîneur des avants, à savoir Dan Perrin, a confié : "De ce que j'ai pu voir de ses matchs à Toulouse, il est dans l'une des meilleures formes de sa carrière (...) C'est un immense professionnel." Un renfort de poids donc pour les Crusaders, pour la compétition du Super Rugby, qui regroupe, actuellement, les franchises australiennes, fidjiennes et néo-zélandaises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.