Rugby : le sélectionneur de l'Angleterre sévèrement amoché

Rugby : le sélectionneur de l'Angleterre sévèrement amoché

6Medias, publié le mercredi 25 janvier 2017 à 19h13

Mais qu'est-il arrivé au sélectionneur du XV de la Rose ? Lors d'une conférence de presse ce mercredi, Eddie Jones, l'entraineur de l'équipe de l'Angleterre est arrivé souriant mais avec une vilaine blessure au visage. Un pansement sur le côté gauche et un œil très amoché, ce dernier a trouvé la force de faire une blague sur son coquard. Alors qu'un journaliste lui pose une question sur sa santé, il a plaisanté : "j'ai dû faire ça à l'entrainement où on a pratiqué le judo et le MMA" faisant allusion aux deux disciplines qu'il a fait pratiquer à ces joueurs, dont certains se sont blessés. L'ancien sélectionneur du Japon a fini par avouer qu'il avait glissé le matin même à l'hôtel.



"Ma mère m'a toujours dit de me raser et j'ai oublié de le faire, je suis sorti de la douche pour attraper le rasoir et c'est la raison de mon état" a-t-il expliqué. En espérant qu'Eddie Jones se soit remis pour le match d'ouverture du tournoi des 6 nations qui opposera ses joueurs à la France le 4 février prochain à Twickenham.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Rugby : le sélectionneur de l'Angleterre sévèrement amoché
  • Difficile le métier d'entraineur

  • VOUS COMPRENEZ POURQUOI CHABAL NE SE RASE PAS !!!

  • ...Za ne tiens pas la route zet histoire!...

    Zet encore un zistoire de m... de zournalistes " pro zou anti brexit" ?....

  • Il faut être idiot pour croire qu'il a fait ça en sortant de la douche! Une blessure sur la pommette, je veux bien, mais l'oeil entouré de sang, c'est ce qu'on appelle "rencontre avec une vieille connaissance".

  • à "ces" ou à "ses" joueurs ? Les journalistes sportifs feraient bien de retourner sur les bancs ...... d'école !!!!!!