Rugby : décès tragique d'un espoir français

Rugby : décès tragique d'un espoir français©Panoramic

6Medias, publié le lundi 07 août 2017 à 19h13

Le jeune talonneur de Montauban, Nicolas Vidal, est décédé, a annoncé le club de rugby via les réseaux sociaux. Âgé de 21 ans, il a perdu la vie dans un accident de la route dimanche 6 août, en fin d'après-midi, précise La Dépêche du midi.

L'enquête n'a pas encore déterminé qui conduisait le véhicule.

Mais ce qui est certain, c'est que le conducteur en a perdu le contrôle, à Villematier (Haute-Garonne) et qu'il a heurté un poteau électrique. Le jeune rugbyman aurait été éjecté de l'habitacle et serait décédé sur le coup. Le père du jeune homme, et la troisième personne présente dans la voiture, ont tous les deux été grièvement blessés dans l'accident.

Les gendarmes de Fronton et le SAMU de la Haute-Garonne sont rapidement arrivés sur les lieux de l'accident et ont fait héliporter les deux blessés vers un hôpital toulousain, mais ils n'ont rien pu faire pour le jeune rugbyman. Le jeune homme était passé par les rangs du Stade toulousain, avant d'intégrer l'équipe Espoirs de Montauban il y a trois saisons. Le club, qui évolue cette saison en Pro D2, est très touché et a décidé d'annuler sa soirée de présentation de l'effectif aux supporters, prévue mardi soir.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - Rugby : décès tragique d'un espoir français
  • Même devant la mort, les cons continuent à sévir !
    Je plains ceux qui doivent les supporter au quotidien !

  • Un fait divers, comme bien d'autres hélas, Ô combien tragique.
    RIP

  • il ya un moderateur servez vous en ! je viens de le signaler le gros porc

  • Éjecte du véhicule tout comme Gonzague St Bris décédé dans les mêmes circonstances en Normandie - Les ceintures de sécurité ne feraient elles plus leur travail ?

  • que c'est moche...

    21 ans, l'âge de mon fils.

    Pour une seconde d'inattention, une erreur ou quelquefois une ceinture de sécurité oubliée, et de toutes façons un mauvais concours de circonstances...
    Je pleure avec les parents et les proches, et j'espère que je n'aurai jamais à subir cela.