Rugby à VII : Tout savoir sur le Seven's World Series

Rugby à VII : Tout savoir sur le Seven's World Series ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 01 décembre 2023 à 18h23

Samedi, dès 6h du matin, les Bleues affrontent le Canada à Dubai. En cette saison olympique, les matchs seront diffusés gratuitement en ligne.


La formule : Une élite resserrée

C'est reparti pour une nouvelle saison de Seven's World Series, à Dubai pour la première étape d'un calendrier qui en comportera huit (aucune en France). Les hommes et les femmes joueront à chaque fois en même temps et au même endroit. Le nombre de nations engagées est passé de seize à douze : Afrique du Sud, Argentine, Australie, Canada, Espagne, Etats-Unis, Fidji, France, Grande-Bretagne, Irlande, Nouvelle-Zélande, Samoa chez les messieurs (dans l'ordre alphabétique) ; les mêmes chez les dames, hormis l'Argentine et les Samoa remplacées par le Brésil et le Japon.

Lors de chacune des sept étapes, il y aura trois groupes de quatre pays. Les deux premiers et les deux meilleurs troisièmes iront en quarts de finale. Chacun des classements finaux rapporte des points, le classement général est établi après sept étapes - après Dubai, il y aura Le Cap dès la semaine prochaine, Perth en janvier, Vancouver en février, Los Angeles en mars (ces trois étapes en Australie, au Canada et aux Etats-Unis pourraient être celles où Antoine Dupont rejoindrait les Bleus), Hong Kong en avril et Singapour en mai -, puis la grande finale se tiendra à Madrid du 31 mai au 2 juin pour les huit premiers, tandis que les quatre derniers disputeront des barrages de promotion-relégation.

Les favoris : L'ogre néo-zélandais, les Fidji et l'AfSud en embuscade

L'historique parle de lui-même et les favoris attendus sont toujours les mêmes : la Nouvelle-Zélande, championne quatorze fois en 24 éditions depuis 2000, n'a toutefois été titrée que deux fois sur les neuf dernières années. Depuis 2015, les Fidji, véritable bastion du jeu à XIII, et l'Afrique du Sud ont eux remporté chacun trois trophées. Les Français, quatrièmes en 2023, viennent d'obtenir le meilleur classement de leur histoire.

C'est aussi pour cette raison que la motivation est décuplée en vue de Paris 2024, d'autant que la Grande-Bretagne ou l'Afrique du Sud ne sont pas encore qualifiées. Et elles ne pourront l'être ensemble, puisqu'il ne reste qu'un dernier ticket qui sera distribué au mois de juin lors d'un ultime TQO. Pour les filles, en revanche, ce sera exactement le même plateau, hormis l'Argentine qui briguera elle aussi le douzième billet au TQO. Les Bleues sont vice-championnes olympiques, mais ce sont bien la Nouvelle-Zélande et l'Australie qui trustent les World Series depuis leur création féminine en 2012 : sept pour les Néo-Zélandaises, trois pour les Australiennes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.