Pays de Galles : L'ancien capitaine Gareth Thomas rend publique sa séropositivité

Pays de Galles : L'ancien capitaine Gareth Thomas rend publique sa séropositivité©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 14 septembre 2019 à 23h45

Ancien capitaine du pays de Galles et ancien joueur du Stade Toulousain, Gareth Thomas a dévoilé sa séropositivité dans un entretien accordé au Sunday Mirror.



Dix ans après avoir rendu publique son homosexualité, étant alors le premier joueur de rugby à le faire, Gareth Thomas a effectué une nouvelle confession au tabloïd Sunday Mirror dans un entretien publié ce samedi. L'ancien capitaine du pays de Galles, joueur du Stade Toulousain entre 2004 et 2007, a confié avoir caché pendant des années sa séropositivité. Une révélation dont le but est de mettre un terme à toute forme de stigmatisation autour du VIH et, donc, du SIDA. « Je vis avec ce secret depuis des années. J'ai ressenti de la honte et garder un tel secret a eu des conséquences néfastes sur ma vie, confie Gareth Thomas, qui n'a pas caché que l'idée de se suicider lui a traversé l'esprit une fois le diagnostic confirmé. J'avais peur que les gens me jugent et me traitent comme un lépreux par ce qu'ils manquaient d'informations sur le sujet. J'étais dans une mauvaise passe, j'ai pensé au suicide. Je me suis vu tomber d'une falaise au volant d'une voiture. »

Gareth Thomas parle pour ne plus vivre dans la peur

Des pensées noires que Gareth Thomas l'assure, il a eu la force de les écarter malgré tout. « A mes yeux, mourir était une pensée presque naturelle et semblait être la solution la plus facile, mais il faut faire face, confie le Gallois. J'ai pu traverser tout cela grâce à un soutien fort mais également la force personnelle et l'expérience de surmonter ces émotions. » Une vie qu'il ne veut plus vivre dans une forme de peur, de honte et pendant laquelle il compte s'investir pour aider les personnes dans la même situation que lui. « Beaucoup de gens vivent dans la peur, dans la honte d'être infectés par le VIH mais je refuse d'en faire partie à présent, ajoute un Gareth Thomas volontariste. Nous devons vaincre la stigmatisation une bonne fois pour toutes. Je parle car je veux aider les autres et faire une différence. » Mais, l'ancien trois-quarts ne s'en cache pas, cette peur est encore vivace dans son esprit. « La vérité, c'est que j'ai encore peur, aujourd'hui, des gens qui découvrent que je vis avec le VIH. Je me fais dessus et je me sens comme pétrifié en me demandant quelle sera cette réaction car nous vivons dans une époque où parler du VIH n'est pas entré dans les mœurs. » Consultant pour la chaîne britannique ITV pendant la Coupe du Monde, Gareth Thomas a préféré révéler lui-même l'information avant qu'elle ne puisse fuiter dans les médias pendant le tournoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.