Nationale : La nouvelle troisième division verra bien le jour la saison prochaine

Nationale : La nouvelle troisième division verra bien le jour la saison prochaine©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 16 juin 2020 à 22h20

La Fédération Française de rugby a confirmé ce mardi la création de la "Nationale" qui fera la jonction entre la Pro D2 et la Fédérale 1 dès la saison prochaine.

Après l'échec de la « Poule Elite » lors de la saison 2017-2018, la FFR va de nouveau créer un pont entre amateurs et professionnels. A l'issue de plusieurs semaines de négociations et d'un accord financier avec la Ligue Nationale de Rugby, la Fédération Française a confirmé ce mardi la création de la « Nationale » lors de la réunion de son Comité Directeur. Cette nouvelle division, qui sera le troisième échelon national derrière le Top 14 et la Pro D2 mais également devant la Fédérale 1, va accueillir quatorze clubs dès la saison prochaine. Une division qui doit permettre aux clubs amateurs de se préparer à une éventuelle entrée dans le monde professionnel. Albi, Massy, Bourg-en-Bresse, Cognac-Saint-Jean-d'Angély, Blagnac, Narbonne, Dijon, Dax, Nice, Tarbes, Suresnes, Aubenas-Vals, Bourgoin et Chambéry prendront part à la première saison de la Nationale après avoir accepté l'invitation lancée par la FFR aux 18 premiers du classement de Fédérale 1 à l'issue de la saison 2019-2020.


Quatorze clubs, mais pas de montées automatiques en Pro D2

Cette division, que la FFR inscrit au niveau réglementaire dans la lignée de la Fédérale 1, aura un format similaire à celui adopté depuis plusieurs saisons par le Top 14 et la Pro D2. Autrement dit, les quatorze clubs s'affronteront en matchs aller-retour durant la saison régulière à l'issue de laquelle les deux derniers seront relégués en Fédérale 1. Les deux premiers du classement seront directement qualifiés pour les demi-finales quand les clubs classés de la troisième à la sixième place joueront des barrages pour les rejoindre. Les deux finalistes obtiendront leur billet pour la Pro D2 mais, tout comme les relégations, elles ne seront pas automatiques. En effet, un cahier des charges d'accession sera mis en place et si les finalistes ne le remplissent pas, leur montée sera annulée tout comme les relégations des deux derniers de Pro D2. Un principe qui sera également appliqué pour les montées et les relégations entre la Nationale et la Fédérale 1, dont les clubs pourront refuser la montée sans risquer de sanction.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.