Mondial 2019 : une contrainte de taille pour les rugbymen

Mondial 2019 : une contrainte de taille pour les rugbymen©Wochit

6Medias, publié le lundi 16 avril 2018 à 20h19

Les rugbymen des équipes qualifiées pour la Coupe du monde 2019 au Japon vont devoir se couvrir la peau. En tout cas les joueurs tatoués.

Comme le rapporte le Dailymail, les hôtels accueillant les équipes en compétition ont reçu la consigne de demander aux joueurs tatoués de se couvrir la peau avant de déambuler en public, en particulier dans les piscines.



La raison ? Les tatouages sont plutôt mal vus au Japon, car ils sont très souvent associés au Yakuzas, les membres de la mafia.

Ces derniers sont reconnaissables grâce leur peau très largement marquée à l'encre.

Au Japon, l'accès aux thermes et bains publics est souvent interdit aux personnes tatouées, rapporte Le Figaro. Les rugbymen devront donc se couvrir la peau avant d'aller piquer une tête.

Côté XV de France, si peu de joueurs semblent avoir des tatouages visibles, ils devront tout de même se plier à cette règle. S'il est sélectionné pour le Mondial 2019, Mathieu Bastareaud par exemple devra redoubler d'ingéniosité pour les cacher.

Le Japon n'est pas le seul pays à faire la guerre aux tatouages. En Chine également ils sont plutôt mal vus, considérés comme obscènes ou décadents. Ils sont d'ailleurs bannis de certaines émissions TV et même des terrains de foot. Comme le rappelle Le Figaro, fin mars, face au Pays de Galles, les joueurs de l'équipe de Chine avaient dû recouvrir de bandages ou alors porter des manches longues pour cacher leurs peaux marquées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.