Fusion : Bernard Laporte prêt à tout faire capoter

Fusion : Bernard Laporte prêt à tout faire capoter

6Medias, publié le vendredi 17 mars 2017 à 19h44

Il pourrait bien tout empêcher. Bernard Laporte s'oppose fermement au projet de fusion entre le stade Français et le Racing 92.

Lors de la réunion d'urgence la Fédération Française de rugby dont Bernard Laporte en est son son dirigeant a confié être "choquée d'apprendre par voie de presse le projet amenant à la disparition d'un des deux plus grands clubs de rugby". La FFR a donc "très clairement exprimé son opposition à ce projet qu'elle considère comme étant contre-nature".La veille, Henri Mondino, le vice-président de la FFR en charge de la réforme territoriale avait très clairement annoncé à TV Sud : "Un certain nombre de de statuts et de règlements nous autorisent à empêcher les choses", puis l'élu poursuit affirmant : "Nous connaissons bien Bernard Laporte. Je crois que sa déclaration ira dans ce sens-là. Venir devant la presse annoncer un rachat d'un club, ce n'est pas nos méthodes. La méthode est brutale, elle est en dehors des valeurs que prône notre Fédération".



La réunion d'urgence prévue à la Ligue nationale de rugby avait pour objectif de discuter de la fusion entre les deux entités mais également de discuter de la grève illimitée votée par les joueurs du Stade Français pour protester contre ce projet.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU