FFR : Laporte veut deux Coupes du Monde et quatre médailles olympiques d'ici 2024 !

FFR : Laporte veut deux Coupes du Monde et quatre médailles olympiques d'ici 2024 !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 22 août 2020 à 13h53

A un mois et demi de l'élection à la présidence de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, qui brigue un deuxième mandat, a présenté son programme ce samedi.

Dans 42 jours, on saura qui de Bernard Laporte ou Florian Grill est élu président de la Fédération française de rugby, les élections ayant été maintenues au 3 octobre. L'ancien sélectionneur du XV de France, qui brigue un deuxième mandat, a dévoilé son programme ce samedi. Un programme fait de quinze engagements. Le premier, nommé « Reconquérir le sommet du rugby mondial », s'avère le plus ambitieux. Bernard Laporte souhaite en effet voir le XV de France, actuellement cinquième, finir l'année 2020 sur le podium du classement mondial, mais surtout voir les Bleus remporter la Coupe du Monde en France en 2023, les Bleues gagner la Coupe du Monde l'année prochaine en Nouvelle-Zélande, les deux équipes de France de rugby à 7 être sur le podium des JO de Tokyo en 2021 et médaillées d'or en 2024 à Paris !


La sécurité et la féminisation au centre du programme

Les autres engagements de l'ancien ministre des sports sont, dans l'ordre : compter 100 000 licenciés supplémentaires en 2024 (avec notamment la gratuité de la licence pour les moins de 14 ans et les féminines), développer une pratique du rugby encore plus sûre (placage à la taille pour toutes les compétitions territoriales et certains niveaux de Fédérales), féminiser la pratique et les instances (en organisant la prochaine Coupe du Monde féminine et en imposant au moins 25% de femmes dans les commissions fédérales), avoir une Fédération pilote en matière de démocratie participative, avoir une tolérance zéro pour les discriminations et les violences sur et autour des stades, avoir une Fédération plus proche des clubs, faciliter la vie des dirigeant(e)s, avoir des dirigeant(e)s et des joueur(se)s mieux formé(e)s et plus facilement, avoir des arbitres au centre du rugby français, avoir des territoires au service des clubs, avoir un rugby professionnel solidaire et respectueux de la vie des clubs amateurs, avoir des territoires d'outre-mer au cœur du projet fédéral, avoir une Coupe du Monde 2023 au service des clubs et enfin avoir une Fédération aux infrastructures à la hauteur de ses ambitions, notamment en devenant propriétaire du Stade de France en 2025. Les programmes des deux candidats sont désormais connus, il ne reste plus qu'à voter !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.