Déconfinement : Comment reprendre le rugby amateur ?

Déconfinement : Comment reprendre le rugby amateur ?©Media365

Aurélie SACCHELLI : publié le mardi 19 mai 2020 à 15h19

Dès le début du déconfinement, la Fédération française de rugby a dévoilé un protocole de reprise très précis pour les clubs amateurs, qui seront chapeautés par des « COVID Manager ». La reprise sera extrêmement progressive et dépendra des consignes gouvernementales.



Si les rugbymen professionnels ont vu leur saison être arrêtée définitivement en raison de la pandémie de coronavirus, les amateurs vont pouvoir reprendre l'entraînement, de façon très progressive. Afin que tout cela soit cadré, la Fédération française de rugby a mis en place un protocole très précis, validé notamment par l'assureur fédéral et le ministère des Sports. Ce programme sera mis en application par des « COVID Manager » qui seront nommés dans chaque Ligue, puis dans chaque département et dans chaque club. Chaque « COVID Manager » sera en charge de faire remonter les informations à son supérieur et aura des missions précises (définir les points d'hygiène, faire vérifier par l'entraîneur que toutes les préconisations sont respectées à l'entraînement, pour le « COVID Manager » de club ; adapter le projet à la situation régionale, faire le lien avec la FFR et avoir connaissance des clubs ayant repris l'activité rugby pour les « «COVID Manager » de Ligue et de département).

Pas de douches ni de vestiaires, les ballons désinfectés

La FFR a défini quatre piliers dans le protocole de reprise : l'hygiène (chaque joueur doit respecter les gestes barrières, mais aussi auto-évaluer sa santé et la présence éventuelle de symptômes avant chaque séance), les transports (il est recommandé d'éviter les transports en commun), les infrastructures (les vestiaires et douches doivent rester fermés, les joueurs doivent arriver en tenue et amener leurs boissons ou aliments, les ballons doivent être désinfectés...) et enfin l'organisation de l'entraînement. Cette organisation de l'entraînement a été découpée en six phases : diagnostic joueur (avant de reprendre l'entraînement, chaque joueur doit répondre à des questions sur sa santé), retour sur le terrain par petits groupes sans contact et sans ballon, séances d'entraînement par petits groupes avec ballon, séances d'entraînement par petits groupes avec passes, entraînement avec des groupes plus larges et situations de jeux à toucher, entraînement avec des groupes plus larges et situations avec contact, et enfin matchs amicaux.

Retière : « Il est essentiel que les licenciés retouchent le ballon avant les vacances d'été »

La phase 2, avec retour sur le terrain par petits groupes sans contact et sans ballon, doit durer quatre semaines, et la FFR a dévoilé sur son site samedi dernier de nombreux exercices à faire, pour les enfants comme les adultes, avec vidéos à l'appui. La prochaine phase, avec le retour du ballon dans les séances d'entraînement, ne pourra débuter qu'en juin, si tout va bien. « Ce programme n'est pas figé dans le temps. Le passage d'une phase à une autre se fera en fonction des consignes gouvernementales. Si la sortie de crise se passe plus vite que prévu, on peut même sauter des phases. Et inversement si cela prend plus de temps. On s'adaptera au fur et à mesure. L'important était de donner une vision, fait savoir le Directeur technique national Didier Retière. Pour tout le monde, il est essentiel que les licenciés retouchent le ballon avant les vacances d'été. C'est également important que les clubs puissent reprendre leur rôle au sein de leur territoire en retrouvant une activité. Un club de rugby peut très bien organiser un footing trois fois par semaine. (...) Il faut que les joueurs reprennent une activité sportive régulière avant de reprendre le plaquage. » Les 258 000 licenciés de la FFR (selon les chiffres World Rugby de juillet 2019) vont pouvoir s'en donner à cœur-joie sur le terrain ! En respectant les règles, bien sûr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.