Agressions sexuelles : deux joueurs du Stade français en garde à vue

Agressions sexuelles : deux joueurs du Stade français en garde à vue©Facebook Stade Français Paris
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 24 juillet 2017 à 07h50

La situation s'envenime pour les Fidjiens Waisea Nayacalevu et Josaia Raisuqe. Les deux joueurs du Stade français ont été placés en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche à Paris.

Le site de franceinfo évoque un dépôt de plainte pour agressions sexuelles avec circonstances aggravantes et violences volontaires en état d'ivresse. Deux femmes de 25 et 35 ans et un homme de 23 ans auraient été agressés par les joueurs. Ce dernier a confié à franceinfo avoir eu "extrêmement peur".
Dans un message publié sur Facebook, il revient sur l'agression : "À la sortie d'un bar, deux amies et moi tombons sur trois rugbymen du Stade Français de Paris, salement bourrés. Ils viennent de fêter les 23 ans de l'un d'eux, Josaia Raisuqe, et attendent bruyamment un taxi. Ce dernier, 1m90, 91kg, vient vers nous, défait son pantalon et, en caleçon, plaque Jessica contre le mur et attrape ses seins, un dans chaque main. J'essaie tout de suite de m'interposer - je mesure 1m64 et pèse 64kg - mais il se retourne et m'envoie un coup de poing dans le visage".

Le Stade français a rapidement publié un communiqué sur Twitter. "En l'absence d'information officielle, le Stade Français Paris ne peut qu'appeler à la prudence dans les commentaires. Cependant, en vertu des valeurs qu'il défend, et notamment du respect dû à chacun, le club de la capitale condamne avec la plus grande fermeté toute forme de violence et en particulier les violences faites aux femmes". Le club précise qu'il prendra des mesures appropriées en fonction des faits s'ils étaient avérés.
Franceinfo souligne que des interruptions temporaires de travail (ITT) ont été prononcées par l'unité médico-judiciaire à l'encontre des deux victimes frappées. De plus, une confrontation entre les différentes parties pourrait avoir lieu dès ce lundi 24 juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.