Angleterre : Un intérêt pour Farrell afin de succéder à Jones

Angleterre : Un intérêt pour Farrell afin de succéder à Jones©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 24 juillet 2022 à 17h37

En quête d'un successeur à Eddie Jones pour l'après-Coupe du Monde 2023, la Fédération Anglaise de rugby ne cache pas son intérêt pour Andy Farrell, actuellement à la tête de l'Irlande.



Le XV de la Rose va effectuer un virage après la Coupe du Monde 2023. Arrivé à la tête de la sélection anglaise après le Mondial 2015 alors qu'il était auréolé de ses résultats avec le Japon, Eddie Jones ne poursuivra pas l'aventure. Contesté depuis de longs mois, le technicien australien quittera son poste à l'échéance de son contrat, une fois le parcours de l'Angleterre à l'occasion du tournoi organisé en France à l'automne 2023 sera conclu. Les dirigeants de la Fédération Anglaise de rugby (RFU) ont récemment confié leur idée de copier le dispositif mis en place autour du XV de France lors de la dernière Coupe du Monde. En effet, Fabien Galthié avait intégré le staff de Jacques Brunel avant de lui succéder, avec les succès que l'on connaît depuis. Toutefois, en fonction du profil sélectionné, une telle transition pourrait finalement ne pas avoir lieu. En effet, le directeur général de la RFU a récemment confié face à la presse que le profil d'Andy Farrell était « suivi de très près ».

Farrell dans la short-list

Le père du demi d'ouverture Owen Farrell est actuellement le sélectionneur de l'Irlande et sort d'une série de test-matchs remportée en Nouvelle-Zélande, une première dans l'histoire du XV du Trèfle. « Il s'en sort très bien, n'est-ce pas ? Il est suivi de très près mais nous avons un immense respect pour la Fédération Irlandaise de rugby (IRFU), a déclaré Bill Sweeney. Il est sous contrat jusqu'en 2023. Donc s'il doit se passer quelque chose, c'est après 2023. » Si la RFU devait se tourner vers l'ancien adjoint de Stuart Lancaster dans le staff du XV de la Rose mais également de Warren Gatland avec les Lions Britanniques et Irlandais puis de Joe Schmidt avec l'Irlande, cela permettrait de confier à nouveau la destinée de la sélection à un technicien anglais. Mais le choix n'est pas encore arrêté, avec notamment Ronan O'Gara qui n'a pas fermé la porte. « Evidemment, nous avons dégagé plusieurs options, ajoute Bill Sweeney. Et nous avons la chance de voir éclore en ce moment un bon groupe d'excellents entraîneurs. » Un choix qui devra toutefois être arrêté d'ici peu afin de permettre une transition harmonieuse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.