Angleterre : Sélectionneur et consultant, Eddie Jones irrite

Angleterre : Sélectionneur et consultant, Eddie Jones irrite©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 28 avril 2021 à 15h40

Ayant une double casquette, celle de sélectionneur de l'Angleterre et de consultant auprès des Suntory Sungoliaths de Beauden Barrett, Eddie Jones est au cœur d'une polémique pour ses liens avec le demi d'ouverture des All Blacks.

Eddie Jones n'avait pas besoin d'une nouvelle polémique. Malgré un Tournoi des 6 Nations au bilan bien loin des standards, avec une cinquième et avant-dernière place, le technicien néo-zélandais a vu la Fédération Anglaise de rugby le maintenir à son poste. Toutefois, les récentes confessions de Beauden Barrett risquent de ne pas améliorer l'image de l'ancien sélectionneur du Japon auprès des observateurs du XV de la Rose. En effet, en parallèle de ses fonctions à la tête de la sélection anglaise, Eddie Jones a conservé le poste de directeur sportif des Suntory Sungoliath, équipe du championnat japonais de rugby dont une des stars n'est autre que Beauden Barrett. Le demi d'ouverture polyvalent des All Blacks s'est montré très enthousiaste quant aux interventions de son compatriote qui « vient à Suntory trois ou quatre fois par an », la dernière venu datant de « janvier pour plusieurs semaines ». « Il passe du temps avec les entraîneurs, dirige des entraînements ou des ateliers techniques, résume Beauden Barrett. Il est super présent aux entraînements ou après, lors des repas. Il apporte vraiment un plus. »

La Fédération Anglaise botte en touche

Sur un plan plus personnel, le demi d'ouverture néo-zélandais a admis que le sélectionneur anglais était un de ses proches conseillers. « La compréhension du jeu que possède Eddie Jones est exceptionnelle. Chaque fois qu'il me dit un truc c'est une pépite en or, a ajouté Beauden Barrett, toutefois discret sur la teneur de leurs échanges. Ces conseils visent à faire de moi un meilleur joueur mais je ne m'étendrai pas dessus. » Une sortie médiatique qui a fait un tollé en Angleterre, avec des accusations de conflit d'intérêt entre le sélectionneur du XV de la Rose et un des principaux joueurs de la Nouvelle-Zélande, qui sera également un candidat au titre mondial en 2023. Face à cela, la Fédération Anglaise de rugby (RFU) a répondu par un communiqué laconique. « Eddie Jones a un contrat avec les Sungoliath depuis plus de vingt ans. Nous sommes à l'aise avec ça au sein de la fédération, assure la RFU. Son travail de consultant intervient sur ses périodes de congés et ne crée aucun conflit avec ses priorités au sein de l'équipe nationale. » Il faut dire qu'Eddie Jones a fait ajouter à son contrat une clause lui permettant d'allier les deux activités.

Barrett se voit en pur demi d'ouverture

A l'occasion de cette interview, Beauden Barrett est également revenu sur le rôle qu'il compte jouer au sein des All Blacks en vue de la prochaine Coupe du Monde. Alors que Steve Hansen l'a souvent utilisé au poste d'arrière afin de proposer un jeu à deux demis d'ouverture avec Richie Mo'unga, l'actuel numéro 10 des Suntory Sungoliaths assure qu'il veut se stabiliser à ce poste d'ouvreur. « Je m'éclate à l'ouverture au sein de Suntory et c'est à ce poste que j'aimerais progresser pour être meilleur que jamais, confie l'ancien joueur des Hurricanes, actuellement libéré de ses engagements pour jouer une année au Japon. L'alternance 10-15 faisait partie d'un système de jeu mais maintenant ma préférence va au poste de numéro 10. » Un message qui devrait être bien reçu par Ian Foster, sélectionneur des All Blacks depuis la conclusion de la dernière Coupe du Monde, qui avait vu la Nouvelle-Zélande échouer à la troisième place après un revers en demi-finales face à l'Angleterre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.