Angleterre : Maro Itoje, golden boy du XV de la Rose

Angleterre : Maro Itoje, golden boy du XV de la Rose©Media365
A lire aussi

Antoine Bourlon, publié le mardi 05 septembre 2017 à 16h41

Selectionné pour la première fois le 14 février 2016 face à l'Italie, Maro Itoje est déjà impressionnant. Ses performances
sous le maillot des Saracens ou du XV de la Rose sont soulignées par tous ses pairs. A 22 ans, il est déjà un exemple et il pourrait même devenir le joueur le mieux payé de l'histoire.

Double champion d'Angleterre, double champion d'Europe, deux fois vainqueur du Tournoi des 6 Nations (dont un Grand Chelem en 2016) et champion du monde junior en tant que capitaine, Maro Itoje a, à 22 ans, un palmarès à faire pâlir les plus grands. Il impressionne toute l'ovalie, au point d'être nommé en 2016 joueur européen de l'année à l'unanimité. Intelligent, puissant et technique, il ne semble y avoir aucune limite dans son jeu. Itoje est aussi un joueur polyvalent, qui peut évoluer dans la « cage » en deuxième ligne ou à l'arrière de la mêlée en troisième ligne, et il sera « le meilleur joueur du monde dans les années à venir » d'après son coach en sélection Eddie Jones. Passionné de poésie et diplômé d'Harrow (l'équivalent anglais de notre Sciences Po), le natif de Camden a en plus tout du gendre idéal. Il a déjà l'Angleterre à ses pieds, et depuis peu le Royaume tout entier grâce à ses performances XXL avec les Lions Britanniques en Nouvelle-Zélande. Il n'y a plus qu'à admirer, et attendre qu'une fois, Maro Itoje soit dans un mauvais jour. Le 10 mars prochain peut-être, jour de France-Angleterre, jour de crunch. Vous êtes prévenus.
L'homme qui valait 1 million ?
Lorsque que l'on a affaire à ce genre de talent, gros sous et convoitise entrent toujours dans la partie. Courtisé, Itoje l'est évidemment. L'Anglais formé à la Old Albanian RFC puis à la Saracens Academy, véritable vivier de joueurs talentueux, attire les présidents de nombreux clubs outre-Manche. Sous contrat jusqu'en juin 2019, il pourrait recevoir nombre de propositions. Mais les Sarries, son club de cœur et formateur, ont la plus grosse cote, d'autant que les £ ne manquent pas au nord-ouest de Londres et que l'agent du joueur fait monter les enchères : « Il ne serait pas surprenant de le voir flirter avec les 1,2 et 1,3 million de livres annuels (1,5 million d'euros). » Maro Itoje exploserait alors le record de la Premiership, détenu par Kurtley Beale et ses 750 000£ aux Wasps, et deviendrait le troisième joueur de l'histoire du rugby à passer la barre symbolique du million d'euros, après Dan Carter au Racing et Ayumu Goromaru à Toulon.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU