Angleterre : La Fédération conforte la place d'Eddie Jones

Angleterre : La Fédération conforte la place d'Eddie Jones©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 20 mars 2022 à 17h11

Critiqué après les prestations de l'Angleterre lors du Tournoi des 6 Nations 2022, Eddie Jones a vu la Fédération Anglaise de rugby lui apporter son soutien à 18 mois de la Coupe du Monde.

A un an de la Coupe du Monde, il n'est pas question de changer. Alors que l'Angleterre a conclu l'édition 2022 du Tournoi des 6 Nations à la troisième place, avec un bilan de deux victoires pour trois défaites dont celle concédée ce samedi face au XV de France, Eddie Jones est dans l'œil du cyclone. Si le sélectionneur du XV de la Rose n'a pas fui ses responsabilités, ayant assuré à la sortie de la pelouse du Stade de France qu'il n'avait « pas fait du bon boulot » et n'est « pas satisfait du résultat » tout en assurant qu'il « coache bien mais que parfois on n'obtient pas les résultats qu'on voudrait », la presse britannique lui a cassé du sucre sur le dos ce dimanche. Des critiques qui interviennent à 18 mois de la Coupe du Monde organisée en France et qui verra l'Angleterre affronter le Japon, l'Argentine ou encore les Samoa.


Un « soutien total » de la RFU pour Jones

Malgré des résultats loin d'être convaincants et des critiques toujours plus acerbes à l'encontre de son sélectionneur national, la Fédération Anglaise de rugby (RFU) a décidé de faire front. Si elle admet qu'une « évaluation exhaustive, comme il est normal de le faire après chaque compétition » sera entamée afin de tirer toutes les leçons de cet échec, le XV de la Rose terminant à quinze points des Bleus et onze de l'Irlande, qui a cru jusqu'au bout pouvoir arracher la victoire finale, la place d'Eddie Jones n'est pas menacée. « La RFU continue à apporter un soutien total à Eddie, son équipe technique et aux joueurs et nous sommes impatients avant la tournée d'été en Australie et de voir les progrès pour rebâtir une équipe d'Angleterre victorieuse », déclare la fédération dans un communiqué. Deux ans après sa dernière victoire dans le Tournoi et à 18 mois du Mondial, le XV de la Rose va devoir trouver des solutions pour espérer briller, eux qui ont échoué en finale de l'édition 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.