Angleterre : De nouveaux contrats signés par les joueurs sous la pression des clubs ?

Angleterre : De nouveaux contrats signés par les joueurs sous la pression des clubs ?©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 21 juin 2020 à 14h41

Face à un nouveau "salary cap" plus draconien, les clubs anglais auraient fait pression sur leurs joueurs pour signer au plus tôt de nouveaux contrats, selon le site RugbyPass.

Conséquence de la crise sanitaire mais également économique, les clubs de Premiership vont désormais être soumis à un « salary cap », une limitation de la masse salariale, réduit de 7 à 5,5 millions d'euros par saison. Toutefois, afin de faciliter la transition entre l'ancienne limite et la nouvelle, la Premiership a ajouté une clause permettant à ses clubs de n'enregistre que 75% de la valeur des contrats en vigueur avant le 18 juin, la date de mise en place du nouveau régime, et valides jusqu'au terme de la saison 2021-2022. Une brèche dans laquelle les clubs anglais n'ont pas tardé à se faufiler mais, selon le site RugbyPass, certains auraient profité de la situation pour mettre les joueurs sous pression. « Des agents ont connu les semaines les plus chargées de leur vie, assure une source citée par RugbyPass. Certains clubs ont fait signer plus d'une dizaine de joueurs sur cette seule semaine. »


Des joueurs contraints de signer des contrats moins rémunérateurs ?

La situation générée par cette date limite aurait poussé les clubs à proposer aux joueurs de nouveaux contrats revus à la baisse et à faire pression sur eux pour les signer avant la date du 18 juin et, ainsi, contourner autant que possible la nouvelle limite de masse salariale mise en place par la Premiership. Un comportement que le syndicat des joueurs (RPA) a dénoncé par la voix de son président, l'ancien joueur Damian Hopley. « Le RPA a mis en avant des problèmes majeurs concernant la date limite artificielle qui a contraint les joueurs à signer des contrats la semaine passée, une date qui a été annoncée une semaine avant, assure ce dernier dans des propos recueillis par RugbyPass. Cela a mis une pression incalculable sur les joueurs qui ont dû accepter de nouveaux contrats en quelques jours. Nous ne considérons pas cela comme étant des pratiques raisonnables et appropriées. Un certain nombre de joueurs et leurs représentants ont exprimé leur inquiétude concernant la manière dont tout s'est passé en l'espace de quelques jours. » Une situation qui devrait amplifier la tension entre joueurs et clubs, sur fond de sécession de certains joueurs avec un nouveau syndicat récemment formé par l'international anglais Ellis Genge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.