Angleterre : Borthwick au centre d'un différend financier entre la fédération et les Leicester Tigers

Angleterre : Borthwick au centre d'un différend financier entre la fédération et les Leicester Tigers©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le vendredi 09 décembre 2022 à 13h10

Favori pour succéder à Eddie Jones à la tête de l'Angleterre, Steve Borthwick fait l'objet d'une bataille liée aux exigences financières des Leicester Tigers pour libérer leur entraîneur.



Qui mènera le XV de la Rose lors de la prochaine Coupe du Monde ? Après une tournée d'automne compliquée, avec deux défaites face à l'Argentine et l'Afrique du Sud, un match nul face à la Nouvelle-Zélande et une maigre victoire face au Japon, faisant suite à un Tournoi des 6 Nations manqué, la Fédération Anglaise de rugby (RFU) a décidé de trancher dans le vif en congédiant Eddie Jones six ans après son arrivée. Alors que le pays de Galles a été prompt à réagir dans la même situation, avec le retour de Warren Gatland pour remplacer Wayne Pivac, la RFU est restée muette concernant le successeur du technicien australien. Toutefois, un nom s'est très vite imposé dans l'esprit des dirigeants du rugby anglais, celui de Steve Borthwick. L'ancien deuxième-ligne aux 57 sélections avec le XV de la Rose a été l'adjoint d'Eddie Jones sur la période 2016-2020 et est vu comme celui qui permettra à l'Angleterre de revenir sur le droit chemin.

Borthwick au centre d'un bras de fer financier

Toutefois, le technicien de 43 ans n'est absolument pas disponible. En effet, depuis son départ du staff de la sélection anglaise, Steve Borthwick est l'entraîneur des Leicester Tigers, formation avec laquelle il a remporté le titre de champion d'Angleterre la saison dernière. La formation des Midlands, si elle est prête à libérer de son contrat son entraîneur, elle ne le fera pas sans une compensation financière. C'est à ce sujet que les positions divergent très nettement, selon les informations du quotidien britannique Daily Mail. En effet, alors que la RFU est prête à mettre sur la table une somme avoisinant les 200 000 livres (230 000 euros), les dirigeants des Tigers demandent pas moins de 500 000 livres (580 000 euros). Une demande qui intervient dans un contexte économique très difficile pour les clubs anglais qui a déjà eu la peau des Worcester Warriors et des Wasps. Devant faire face à une importante dette, les Leicester Tigers voient dans l'intérêt de la RFU pour Steve Borthwick l'occasion de faire rentrer des liquidités à court terme. Un désaccord qui pourrait retarder la succession d'Eddie Jones pendant de longues semaines.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.