Biathlon : La déception « QFM », le sacre de Julia Simon

Clément Pédron, Media365, publié le jeudi 28 décembre 2023 à 20h40

Sacré vainqueur de la Coupe du Monde lors de la saison 2021-2022, Quentin Fillon-Maillet n'a pas réussi à réitérer ses performances cette année quand la relève a eu du mal à assurer. Chez les femmes en revanche, Julia Simon a brillé en remportant le titre suprême alors que Lou Jeanmonnot, Chloé Chevalier et Anaïs Chevalier-Bouchet se sont distinguées.

Le jour et la nuit. Voilà comment on pourrait qualifier la saison 2022-2023 de Quentin Fillon-Maillet par rapport à la précédente. Vainqueur du classement général de la Coupe du Monde et quintuple médaillé aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021 (deux en or, trois en argent), « QFM » s'attendait certainement à autre chose en remettant son titre en jeu. Malheureusement pour lui, le natif de Champagnole n'a pas eu beaucoup l'occasion de lever les bras. La faute à un Johannes Boe imbattable et insatiable. Le Norvégien s'est imposé à 19 reprises lors de cette Coupe du Monde 2022-2023. Et derrière, sa horde de compatriotes (Sturla Laegreid, Vetle Christiansen, Johannes Dale) s'est occupée du reste. Pour faire simple, Quentin Fillon-Maillet n'a accroché que deux podiums l'année dernière en individuel, sur la poursuite à Pokljuka et à Oslo-Holmenkollen. Par équipes, le biathlète a cependant retrouvé le sourire avec une médaille d'or sur le relais mixte à Pokljuka, l'argent sur le relais hommes à Antholz-Anterselva et le bronze à Ruhpolding sur le même format. Sur l'exercice 2023-2024, « QFM » a toujours du mal en solitaire mais retrouve des couleurs par équipes à l'image de la médaille d'or sur le relais mixte et l'argent sur le relais hommes à Östersund puis à Hochfilzen. Il est même devenu champion du monde du relais masculin l'an dernier, avec Antonin Guigonnat, Fabien Claude et Emilien Jacquelin à Oberhof. L'ennui pour l'équipe de France est que, derrière Quentin Fillon-Maillet, ça ne s'est pas bousculé sous le pommier en termes de résultats individuels en Coupe de Monde. Emilien Jacquelin a signé trois podiums (2eme et par deux fois 3eme). Eric Perrot s'est quant à lui offert une belle troisième place à Östersund sur la Mass Start.

L'avènement pour Julia Simon

Contrairement aux hommes, les femmes ont davantage brillé. Et notamment une en particulier : Julia Simon. La Française s'est offert son premier gros Globe de Cristal à l'occasion de la saison 2022-2023 avec trois victoires (poursuite à Kontiolahti et Hochfilzen, Mass Start à Ruhpolding), deux médailles d'argent et quatre médailles de bronze en Coupe du Monde. Par équipes, la native d'Albertville a obtenu trois succès toujours en Coupe du Monde. Cerise sur le gâteau, elle a même empoché le titre de championne du monde de la poursuite tout en terminant troisième de la Mass Start et du relais à Oberhof. Sur cette saison 2023-2024, la biathlète a pris la deuxième place de la poursuite à Lenzerheide. En plus de Julia Simon, les autres Françaises du plateau ont également obtenu de bonnes performances individuelles à l'image de Lou Jeanmonnot (deux médailles d'argent), de Chloé Chevalier (une médaille d'argent) et Anaïs Chevalier-Bouchet (cinq médailles de bronze). Cette saison, Lou Jeanmonnot compte déjà deux succès en solitaire à Östersund contre trois pour une « nouvelle » venue, Justine Braisaz-Bouchet, tous obtenus à Lenzerheide.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.