Ch.d'Europe : Le bronze au sabre pour J.-P. Patrice

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le mercredi 19 juin 2024 à 23h05

Pour la première fois de sa carrière, Jean-Philippe Patrice est monté sur le podium lors des championnats d'Europe d'escrime. Le sabreur tricolore a remporté le bronze après avoir notamment battu son frère Sébastien en quarts de finale.

Il y a tout de même un sourire au sein de l'équipe de France d'escrime. Alors que la journée avait débuté par la blessure d'Ysaora Thibus, elle s'est achevée par un podium pour Jean-Philippe Patrice. Le sabreur de 27 ans est allé chercher son tout premier podium en individuel à l'occasion des championnats d'Europe, organisés à Bâle. Exempté de premier tour, le sociétaire du club d'Orléans a débuté son tournoi par une large victoire face au Géorgien Vakhtangi Archvadze (15-8) avant d'enchaîner face à un autre représentant du pays du Caucase, Beka Bazadze (15-4) pour rallier les quarts de finale. Il a alors dû affronter son frère Sébastien Patrice. Un assaut fratricide qui est allé au bout du suspense avec la victoire de l'aîné (15-14) pour rejoindre l'Italien Michele Gallo dans le dernier carré. Ce dernier avait alors dominé Boladé Apithy (15-10). La médaille étant alors assurée, les demi-finalistes malheureux remportant le bronze, Jean-Philippe Patrice a tout tenté mais Michele Gallo ne lui a rien laissé (15-6).

J.-P. Patrice : « C'est exceptionnel »

Ce dernier est ensuite allé chercher le titre européen face à son compatriote Luca Curatoli (15-10). A l'issue d'une journée riche en émotions, le sabreur français en tire de la satisfaction. « C'est exceptionnel, je suis super content, a-t-il confié dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Surtout avec ce qu'il s'est passé ces dernières semaines pour la sélection olympique, ça va fermer la bouche de certaines personnes qui l'ouvraient un petit peu trop. Je suis content de l'escrime que j'ai produite, je me sentais bien. » Revenant sur le quart de finale l'opposant à son frère, Jean-Philippe Patrice concède que « c'était très compliqué » avant de se montrer philosophe. « Je l'ai toujours dit : mes victoires sont ses victoires, ses défaites sont mes défaites, a-t-il conclu. Forcément je suis très heureux mais ça me fait de la peine de le savoir déçu mais il rectifiera le tir aux Jeux, j'en suis certain. » Avec trois Tricolores en quarts de finale, l'équipe de France masculine de sabre peut avoir de grands espoirs pour la défense de leur titre européen par équipes ce dimanche, avant de se tourner vers Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.