Mondial 2023 (H) : N. Karabatic toujours incertain pour la finale

A lire aussi

Guillaume Marion, Media365, publié le samedi 28 janvier 2023 à 18h30

Touché à un pied, le Français Nikola Karabatic est encore incertain pour la finale du Mondial 2023, ce dimanche contre le Danemark. Egalement diminués, Thibaud Briet et Elohim Prandi sont aussi dans le même cas.

Guillaume Gille pourra-t-il compter sur Nikola Karabatic face au Danemark ? Pour l'heure, la réponse à cette question demeure bien incertaine. En effet, absent contre en demi-finale contre la Suède vendredi (31-26), le Français est toujours incertain pour la finale du Championnat du monde 2023, qui aura lieu ce dimanche à 21h. La faute à une blessure à un pied qui continue de le gêner. « On est en finale du Championnat du monde, l'équipe est aux anges. Personnellement, ça me donne deux jours de plus pour essayer de récupérer et pouvoir jouer cette finale. On ne sait pas dans quel état sera mon pied dimanche, c'est la finale, tous les scénarios sont possibles. J'essaie d'être le plus utile possible pour l'équipe, si je ne peux pas jouer d'être là pour aider mes coéquipiers, les encourager, leur donner confiance, leur dire ce que je vois tactiquement », a notamment déclaré le joueur du Paris Saint-Germain, dans des propos recueillis par L'Equipe, concernant de son état de santé.

Briet et Prandi également incertains

« Vendredi, c'était le scénario parfait, on a super bien joué et il n'y avait pas besoin de moi, j'étais sur le banc comme un fou au soutien de l'équipe », a également rajouté l'arrière gauche de l'équipe de France, lors d'une conférence de presse donnée depuis l'hôtel des équipes à Stockholm. Egalement présent lors de celle-ci, Gille a aussi évoqué les cas de Thibaud Briet et d'Elohim Prandi, touchés respectivement à un doigt et à un poignet. « On a laissé les athlètes récupérer. Il n'y a pas de bobos supplémentaires, il y a toujours un peu les mêmes soucis, a pour sa part précisé le sélectionneur des Bleus. Elohim allait un petit peu mieux ce (samedi) matin, c'était plutôt rassurant, c'est l'entraînement qui nous permettra d'évaluer sa participation à la finale. » En attendant, les Tricolores retiennent leur souffle avant ce choc face au Danemark.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.