NBA : Gobert devrait être de nouveau sanctionné

A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 13 mai 2024 à 08h52

Pour avoir de nouveau fait ce geste des doigts insinuant que les arbitres avaient été achetés, dimanche lors du match 4 entre Minnesota et Denver sur le parquet des Wolves, Rudy Gobert devrait écoper d'une amende, comme cela avait déjà été le cas en mars dernier. La sanction pourrait même être encore plus lourde.

Rudy Gobert n'a visiblement pas retenu la leçon. En NBA depuis onze années maintenant, le pivot français sait combien la NBA n'aime pas que l'on sorte des clous. Cela ne l'empêche pas de multiplier les incartades. Et déjà sanctionné en mars dernier, le natif de Saint-Quentin devrait l'être de nouveau, et pour exactement les mêmes raisons de surcroît. Comme il l'avait déjà fait deux mois plus tôt, Gobert, fraichement auréolé d'un quatrième titre de meilleur défenseur de l'année, s'est de nouveau laissé aller, dimanche soir à domicile lors du match 4 des play-offs à l'Ouest face à Denver, après une décision arbitrale pas du tout de son goût à ce geste identique des doigts insinuant que les arbitres seraient corrompus. Comme le 10 mars dernier, l'intérieur vedette des Wolves ne devrait donc pas échapper à une amende. Après le match face à Cleveland, l'ancien joueur de Cholet, furieux d'avoir reçu sa sixième faute de la soirée (synonyme d'expulsion), avait dû débourser 100 000 dollars pour ce geste visant directement l'un des arbitres de la rencontre Scott Foster.

Gobert coutumier du fait

"Je vais prendre l'amende", avait d'ailleurs immédiatement réagi le fautif ensuite en conférence de presse, avant d'en remettre une couche, en amenant cette fois son argumentation sur le terrain des paris sportifs. "Je vais être le vilain. Je vais prendre l'amende, mais je pense que ça blesse notre sport. Je sais que ça prend de plus en plus d'importance, ça ne devrait pas être comme ça. » A l'époque, Gobert n'en était d'ailleurs déjà pas à son premier coup d'essai. C'est précisément pour cette raison que la NBA, qui ne s'en était pas cachée dans le communiqué concerné, avait tenu à frapper fort au moment de décider de l'amende à infliger au Français. Un an plus tôt, en mars 2023, l'ex-joueur du Jazz avait ainsi reçu une amende de 25 000 dollars (quatre fois moins) pour avoir déjà critiqué les arbitres. Sa récidive de dimanche soir pourrait donc faire encore monter les enchères.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.