Euroligue (H/J13) : L'ASVEL signe une deuxième victoire de rang face au Partizan Belgrade

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 13 décembre 2022 à 22h29

Quelques jours après avoir pris le meilleur sur le FC Barcelone, l'ASVEL ne s'est pas arrêtée en si bon chemin avec un succès à l'Astroballe face au Partizan Belgrade (91-87).

L'ASVEL confirme avoir retrouvé des couleurs. Tombeur du FC Barcelone sur son parquet puis victorieux face à Paris en Betclic Elite, le club rhodanien a tiré parti de la réception du Partizan Belgrade pour aller chercher une troisième victoire de rang toutes compétitions confondues. Si les joueurs de T.J. Parker ont très vite pris les commandes au tableau d'affichage, Ioannis Papapetrou (7 points) et l'ancien Monégasque Danilo Andjusic (6 points) ont permis au club serbe de reprendre l'avantage, sans toutefois prendre plus de quatre longueurs d'avance. Après avoir redressé la barre et mené de cinq longueurs à un peu moins de deux minutes de la fin du premier quart-temps, l'ASVEL a vu le Partizan Belgrade recoller in extremis. Un chassé-croisé entre les deux formations qui s'est poursuivi durant les dix minutes suivantes et sans qu'aucune d'entre-elles ne parvienne à faire une véritable différence. Si Jonah Mathews (14 points) avait permis à l'ASVEL d'espérer virer en tête à la mi-temps, deux derniers lancers francs de Dante Exum (26 points, 6 passes) ont donné l'avantage à la formation serbe.


L'ASVEL n'a jamais été à l'abri

Si la situation est restée la même au retour sur le parquet de l'Astroballe, les Villeurbannais ont fini par serrer le jeu en défense et trouver des solutions en attaque. Nando de Colo (32 points), déjà héroïque face au Barça la semaine passée, et David Lighty (9 points) ont ainsi permis au club du président Tony Parker d'atteindre le dernier quart-temps avec le plus gros écart du match, établi à sept longueurs. Toutefois, le Partizan Belgrade a jeté toutes ses forces dans la bataille pour éviter une cinquième défaite de rang en Euroligue. Zach Leday (10 points, 5 rebonds) et James Nunnally (11 points) ont permis au club de la capitale serbe de rester au contact. Dante Exum a alors permis à son équipe de repasser devant au tableau d'affichage. Les deux équipes se sont alors rendu coup pour coup mais, au jeu des lancers francs dans les dernières secondes, Nando de Colo puis Jonah Mathews ont scellé le sort de la rencontre. Avec une marge de seulement quatre points (91-87), l'ASVEL enchaîne sur la scène continentale pour la première fois depuis octobre dernier et se donne de l'air dans le bas du classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.