Donnadieu : «La fierté d'avoir vécu un conte de fées»

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 21 mai 2024 à 08h24

Même s'il lui reste encore les Jeux Olympiques de Paris 2024 avec les Bleus comme adjoint de Vincent Collet, Pascal Donnadieu a tourné lundi soir la page après trente-sept saisons sur le banc de Nanterre, éliminé en quarts de finale par Bourg-en-Bresse. A chaud, le mythique coach du club du 92 s'est dit très fier de son parcours.

Pascal Donnadieu (59 ans) aura tout le temps de se replonger dans l'incroyable carrière à laquelle il a tourné le dos lundi soir après l'élimination de Nanterre dès les quarts de finale des play-offs de Betclic Elite, face à Bourg-en-Bresse. D'autant que la retraite, même si elle est très proche, ce n'est pas encore pour tout de suite pour le légendaire entraîneur de Nanterre qui a tourné la page lundi du club des Hauts-de-Seine après trente-sept années passées sur le banc des Vert et Blanc. Cet été, l'attend en effet le tournoi olympique des Jeux Olympiques de Paris 2024 avec les Bleus, dans la mesure où le natif de Suresnes est également l'un des adjoints de Vincent Collet en équipe de France. Comme tout le camp français, Donnadieu rêve de décrocher une médaille d'or à domicile. Et pour lui qui tirera définitivement sa révérence après les Jeux, ce serait une manière de terminer en apothéose un chemin dont il est déjà extrêmement fier néanmoins, à en croire ses premières déclarations, lundi soir à chaud au micro de L'Equipe, alors qu'il n'était officiellement plus le coach de Nanterre.

Donnadieu : "Terminer avec les JO, on ne pouvait pas espérer grand-chose de plus"

"Il y a la fierté d'avoir vécu un conte de fées toutes ces années, d'être parti de tout en bas pour aller jouer l'Euroligue, d'avoir construit un vrai palmarès, avec ce titre de champion en 2013 et des Coupes de France (2014 et 2017) et d'Europe (2015, 2017)", savourait le héros du soir, assurant que cette retraite, il l'avait déjà "intégrée", là aussi avec la fierté d'avoir autant duré. "Cette longévité, c'est important. Car ce n'est pas donné à tout le monde. Et on l'a fait en respectant des valeurs et les étapes nécessaires à ces accomplissements." Et non sans que les larmes viennent lui picoter les yeux à l'issue de cette ultime sortie. "Quand j'ai compris que c'était fini, bien sûr, il y a eu de l'émotion", reconnait ainsi l'intéressé, qui va pouvoir désormais se pencher sur ses adieux aux Jeux. "Terminer avec les JO en France après avoir commencé en départemental... On ne pouvait pas espérer grand-chose de plus !" A part l'or bien sûr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.