Bleus : Collet évoque l'absence de Wembanyama

A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le mardi 09 juillet 2024 à 10h18

L'équipe de France était privée de Victor Wembanyama pour son deuxième match de préparation face à l'Allemagne, perdu 70-65 à Montpellier. Vincent Collet a évoqué après cette défaite l'absence de la superstar de l'équipe.

Rayonnant depuis le début de la préparation, Victor Wembanyama, auteur de 24 points contre la Turquie au premier match et de 25 face à l'Allemagne au deuxième match lors du premier en deux jours contre les champions du monde, a cette fois brillé par son absence, lundi soir sur le parquet de Montpellier lors des retrouvailles entre l'équipe de France et les Allemands. Hasard ou coïncidence, les Bleus ont subi leur première défaite de cette préparation (70-65). Alors naturellement, après ce premier revers face à une Mannschaft qui avait enregistré par rapport à samedi dernier les retours des deux frères Wagner et que n'ont pas pu éviter les Nicolas Batum (11 points), Bilal Coulibaly (11 points également), Evan Fournier (10) et consort en dépit de leurs efforts, il a été beaucoup question de l'absence de la superstar des Bleus. Vincent Collet a avoué qu'il aurait très bien pu aligner "Wemby" lundi dans l'Hérault, mais qu'il avait préféré le ménager, d'autant que l'intérieur vedette des Spurs n'était pas au meilleur de sa forme. "Victor avait un peu de fièvre et on l'a gardé au chaud par prudence. Il n'y a pas de risque à prendre pour un match de préparation."

Collet : "On n'a pas de marge"

L'occasion était par ailleurs parfaite pour le sélectionneur français et les Bleus de tester la vie sans Wembanyama. Aux yeux de l'ancien coach de Strasbourg et Boulogne-Levallois, c'était d'ailleurs le principal intérêt de ce match 2 face aux champions du monde. D'autant que la situation se présentera durant le tournoi olympique des Jeux de Paris 2024 et que les Français devront savoir y remédier. "J'ai dit aux autres qu'il fallait le prendre comme une opportunité de travailler sans lui. Il faudra en être capable quand il ne sera pas sur le terrain pendant la compétition." Collet, interrogé dans L'Equipe après la rencontre, est d'ailleurs plutôt content de la réaction de ses joueurs. "On a vu que dans ces conditions, on est parvenus à faire des choses intéressantes." "L'essentiel est surtout de continuer à avancer", estime néanmoins le sélectionneur des Bleus, qui ne fait donc pas une affaire d'Etat de cette première défaite intervenue après deux victoires. "Je ne suis pas désespéré." Mais quelque peu inquiet néanmoins. "La fin de première mi-temps nous montre, ce qu'on savait déjà, dès qu'il y a une baisse d'intensité, tout ça est fragile, et on n'a pas de marge, donc on construit aussi par rapport à ça."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.