F1 - GP d'Émilie-Romagne / Leclerc : « C'est une piste qui fait partie de l'histoire »

Marie Mahé, Media365, publié le samedi 18 mai 2024 à 12h00

Avant le Grand Prix d'Emilie-Romagne, le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) s'est confié à L'Equipe sur cette course forcément spéciale pour lui.

La saison 2024 de Formule 1 suit son cours. Ce week-end, les pilotes se trouvent du côté de l'Italie, pour disputer le Grand Prix d'Emilie-Romagne. Une course forcément spéciale pour le Monégasque Charles Leclerc, pensionnaire de l'écurie italienne Ferrari. Ce samedi, à l'occasion d'un entretien accordé au quotidien sportif français L'Equipe, le pilote s'est exprimé sur plusieurs sujets. Comme, par exemple, sur cette atmosphère qui règne du côté d'Imola et qui est forcément spéciale pour lui : "C'est une piste qui fait partie de l'histoire. (...) je l'adore. Comme tous les Grands Prix en Italie, que ce soit Monza ou Imola, à chaque fois qu'on se déplace, il y a une énergie et une atmosphère qui sont tout simplement exceptionnelles. Pour faire rêver, il n'y a pas mieux. Et en tant que pilote, c'est encore plus exceptionnel. Ça fait toujours du bien d'arriver en Italie pour une course. (...)"

Leclerc : "Je fais mon boulot du mieux que je peux"

Depuis l'entame de cet exercice, c'est l'écurie autrichienne Red Bull qui domine outrageusement les débats. Son meilleur représentant, le Néerlandais Max Verstappen, triple champion du monde en titre, a même glané quatre des six Grands Prix déjà disputés. Charles Leclerc, quant à lui, n'a plus triomphé depuis deux très longues années : "Je n'y pense pas tous les jours. Et il ne faut pas que ça devienne une idée fixe. Je fais mon boulot du mieux que je peux. Même à Las Vegas, où je fais tout parfaitement, il y a un manque de réussite. (...) C'est le sport auto. Je suis persuadé que si on fait tous de notre mieux, que ce soit le travail à l'usine, la préparation à la piste, moi au volant, la victoire arrivera. La première, c'est toujours quelque chose de spécial parce qu'on se prouve à soi-même qu'on peut le faire. Maintenant, c'est une question de le répéter, chose qu'on n'a pas faite depuis deux ans et qu'il faut refaire le plus rapidement possible."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.