Aston Martin : Alonso n'envisage pas de continuer si la performance n'est pas au rendez-vous

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 28 janvier 2023 à 12h50

Alors qu'il se lance un défi en rejoignant Aston Martin cette saison, Fernando Alonso attend de sa nouvelle formation qu'elle se donne les moyens de remonter dans la hiérarchie et ne compte pas insister si cela ne devait jamais venir.

Fernando Alonso n'est pas en pré-retraite. Alors qu'il aura 42 ans en juillet prochain, l'ancien double champion du monde de F1 s'offre ce qui ressemble à un dernier défi avec Aston Martin. Après deux saisons mitigées chez Alpine, l'Asturien va remplacer le retraité Sebastian Vettel au sein de l'écurie basée à Silverstone. Mais, alors qu'il a retrouvé le podium lors du Grand Prix du Qatar 2021, Fernando Alonso rejoint une formation qui n'a pas brillé par ses résultats en piste la saison passée. En effet, le meilleur résultat d'Aston Martin en 2022 reste une sixième place pour Sebastian Vettel en Azerbaïjan et au Japon et à Singapour pour Lance Stroll. Interrogé par le site spécialisé motorsport.com sur sa volonté de poursuivre sa carrière s'il n'est pas en mesure de se battre aux avant-postes, l'Espagnol s'est montré très clair. « Non, je pense que je n'accepterai pas ça et que je ne continuerai pas si je ne crois pas que nous avons une chance, a-t-il confié. Je ne sais pas si c'est 1% ou 10%, mais je ne continuerai que si je crois que nous avons une chance. »


Alonso : « Je suis prêt à faire quelque chose d'exceptionnel »

Néanmoins, Fernando Alonso compte laisser à sa nouvelle écurie le temps de relever la tête pour les années à venir. « L'an prochain, je pense qu'il est irréaliste qu'Aston Martin réduise entièrement l'écart, a-t-il admis. Mais nous devons poser les bases des prochaines voitures et mieux travailler que les équipes autour de nous. » L'ambition reste toutefois chevillée au corps de l'Asturien, qui est prêt à tout donner pour faire progresser son équipe. « Cet environnement est très concurrentiel, alors pour devenir champion il faut faire quelque chose d'exceptionnel, explique-t-il. Personnellement, je suis prêt à faire quelque chose d'exceptionnel, et j'en attends autant de l'équipe. » Concernant son avenir personnel, Fernando Alonso ne compte pas revivre des années comme celle de son retour en 2021. « Je n'étais peut-être pas à 100%, a-t-il admis. Si je fais quelques saisons comme ça, même si je suis performant de l'extérieur mais que je ne suis pas heureux, peut-être que j'arrêterai. » Assurant qu'il sera là en 2024, l'Espagnol assure qu'il sera encore là « au moins deux ou trois ans ». Ses rivaux sont prévenus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.