Dopage : Braz, champion olympique 2016, ne verra pas Paris 2024

A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 28 mai 2024 à 19h55

Le perchiste brésilien Thiago Braz (30 ans), sacré champion olympique à Rio en 2016, a été suspendu seize mois en raison d'un contrôle positif à un produit interdit.

Thiago Braz ne verra pas le Stade de France cet été. Du moins, pas en tant que compétiteur. Le perchiste brésilien a été en effet été suspendu pour dopage pour une durée de seize mois par l'Unité pour l'intégrité de l'athlétisme (AIU). Le 2 juillet dernier, lors du meeting de Stockholm, l'athlète de 30 ans a été testé positif à l'ostarine, un produit anabolisant. Suspendu provisoirement le 28 juillet, il a vu sa suspension être prolongée ce mardi jusqu'au 27 novembre 2024. A l'instar de la tenniswoman roumaine Simona Halep, le champion olympique 2016 s'est défendu en expliquant que le produit interdit venait d'un complément alimentaire qu'il avait ingéré. Il risquait une suspension de quatre ans, ce qui aurait probablement signifié sa fin de carrière. L'AIU explique dans un communiqué que "le tribunal disciplinaire a jugé que, bien que M.Braz ait été personnellement informé du risque élevé de contamination lié à l'utilisation des suppléments et qu'il avait par conséquent ignoré ce risque, il n'a pas manifestement ignoré le risque parce qu'il s'en était remis à l'avis de son équipe médicale."

Un record à 6,03m pour Braz

« Les athlètes brésiliens, y compris M.Braz, ont été spécifiquement informés des dangers liés à l'utilisation de compléments alimentaires provenant de pharmacies au Brésil. Cela s'est fait via les forums en ligne de l'AIU et des notices d'avis aux athlètes de la part de  l'AIU", a fait savoir Brett Clothier, directeur de l'AIU. À la lumière de ces avertissements très clairs, il est décevant d'avoir à traiter un tel cas." Après l'or décroché à Rio grâce à un saut à 6,03m, record personnel (ce qui avait d'ailleurs fait couler quelques larmes à Renaud Lavillenie, pris en grippe par le public brésilien) et le bronze à Tokyo, Thiago Braz ne pourra donc pas viser un nouveau podium à Paris. S'il n'avait pas atteint des sommets en 2023 (5,71m juste avant sa suspension), le Brésilien, restait sur une belle saison 2022, avec une médaille d'argent aux Mondiaux en salle et une quatrième place aux Mondiaux en plein air. Mais on ne le reverra pas sur les sautoirs avant 2025.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.