Disque : Reux, deuxième lanceur français de l'histoire, verra Paris 2024

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 19 mai 2024 à 20h32

Tom Reux, auteur du lancer de sa vie samedi, offre des perspectives totalement nouvelles au disque français. Au meilleur des moments.

Les temps sont décidément radieux pour les lancers français, loin d'être la spécialité nationale. Et plus spécifiquement pour les lanceurs, puisqu'au lendemain du record pulvérisé par Teuraiterai Tupaia au javelot (86,11 m), Tom Reux a jeté le disque à 67,91 m à Fort-de-France (Martinique). Très belle surprise, lui aussi se qualifie pour Paris 2024 (et les championnats d'Europe de Rome dans trois semaines, du 7 au 12 juin) grâce à cette performance, la deuxième de tous les temps pour la France derrière les 68,90 m de Jean-Claude Retel en 2002. C'était rien de moins que le plus grand concours national de l'histoire, puisque Lolassonn Djouhan et Jordan Guehaseim ont suivi à respectivement 66,33 m et 63,96 m.

"Je suis sur mon nuage"

Reux, champion de France en titre (et déjà sacré en 2021), s'est adjugé la quinzième performance de l'année, mais on peut voir plus loin et espérer en vue de Paris 2024 : ces 67,91 m lui auraient en effet offert une médaille à Tokyo comme à Rio, lors des deux dernières olympiades, et même l'argent au Japon (et le bronze au Brésil) !


Son record personnel explosé de plus de six mètres, il avait bien du mal à y croire à chaud : "C'est incroyable, je m'entraîne pour ça depuis des années et j'avais les Jeux en tête quasiment depuis que j'ai commencé l'athlétisme. Je suis sur mon nuage." Prévu dans l'immédiat à Marseille puis à Halle la semaine prochaine (mercredi puis samedi), Reux était "en forme à l'entraînement, mais c'est inattendu" comme il l'explique encore à nos confrères du Télégramme : "C'est vraiment une énorme satisfaction, je fais un grand pas vers Paris 2024." Il préfère ainsi utiliser les "99%" de rigueur pour évoquer sa présence au Stade de France dans un peu plus de deux mois (qualifications le lundi 5 août, finale le mercredi 7), histoire de rester superstitieux jusqu'au bout. Mais il faudra bientôt changer de disque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.