Ch. Europe : Gogois décroche le bronze au triple saut, Tamberi fait le show

A lire aussi

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le mardi 11 juin 2024 à 23h32

A quelques jours de son 24eme anniversaire, Thomas Gogois a terminé troisième de la finale du triple saut des championnats d'Europe de Rome, en battant son record personnel. L'Italie a quant à elle décroché deux nouveaux titres, grâce à Gianmarco Tamberi et Nadia Battocletti.

Les championnats du monde de Budapest avaient laissé un goût très amer l'été dernier à l'athlétisme français, qui n'avait décroché qu'une seule médaille. Les championnats d'Europe de Rome, cette semaine, sont en train de rallumer la flamme ! Dans un contexte où la concurrence est forcément moins rude, les athlètes français brillent, y compris les moins connus, et ce mardi, Thomas Gogois a apporté une onzième médaille, en bronze, à la délégation française, dans l'épreuve du triple saut. Sélectionné pour la première fois en équipe de France seniors, l'Amiénois de bientôt 24 ans a d'abord assuré l'essentiel en finissant dans les huit premiers au terme des trois premiers essais, puis il s'est lâché sur sa dernière tentative, retombant à 17,38m et pulvérisant ainsi son record personnel de 51 centimètres ! La France compte donc désormais quatre médailles d'or, trois d'argent et quatre de bronze. Thomas Gogois a participé à un concours historique, car les deux triple sauteurs qui l'ont battu ont fini à plus de 18m ! L'Espagnol Jordan Diaz Fortun s'est en effet imposé avec un triple saut à 18,18m, nouveau record des championnats (à onze centimètres du record du monde de Jonathan Edwards, établi en 1995), devant le Portugais Pedro Pichardo, auteur de son record national avec un bond à 18,04m. Deux autres Français étaient présents lors de cette finale. Jean-Marc Pontvianne a pris la sixième place en sautant à 17,04m et Benjamin Compaoré la douzième en sautant à 16,05m.

Incroyable Tamberi !



Si l'équipe de France réussit de beaux championnats d'Europe, que dire de l'équipe d'Italie ! Poussée par leur public, les Italiens accomplissent des exploits, à l'image de l'idole du stade olympique, Gianmarco Tamberi, le co-champion olympique de la hauteur, qui s'est offert un troisième titre européen après un concours fou. Poussé dans ses retranchements par l'Ukrainien Vladyslav Lavskyy, l'athlète de 32 ans a passé une barre à 2,29m à son dernier essai, avant d'enchaîner des barres à 2,31m, 2,34m et 2,37m à son premier ! L'Ukrainien s'est arrêté à 2,29m, manquant un essai à 2,32m et les deux qu'il avait gardés à 2,33m. Tamberi, auteur du record des championnats, a livré un spectacle rarement vu en athlétisme, demandant tantôt aux spectateurs de se taire, tantôt d'applaudir. Et surtout, avoir avoir franchi la barre à 2,34m, il a soudainement boité et s'est tenu la jambe, comme s'il était blessé. Stupeur dans le stade olympique... qui l'a ensuite vu sortir une chaussure remplie de ressorts ! Le fantasque Italien semble prêt pour les JO de Paris. Mais attention aux Ukrainiens, Oleh Doroshchuk ayant fini troisième avec un saut à 2,26m. En marge du concours de la hauteur, Nadia Battocletti, déjà sacrée sur le 5 000m, s'est offert un formidable doublé en gagnant le 10 000m. L'Italienne de 24 ans a battu son record national en 30'51"32, devançant la Néerlandaises Diane van Es (30'57"24, record personnel) et la Britannique Megan Keith (31'04"77). Le concours du javelot, en revanche, n'a pas été remporté par une Italienne. C'est l'Autrichienne Victoria Hudson qui a triomphé en lançant à 64,62m. La Serbe Adriana Vilagos (64,42m) et la Norvégienne Marie-Therese Obst (63,50m) complètent le podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.