Paris 2024 : La baignade d'Anne Hidalgo dans la Seine repoussée ?

Guillaume Marion, Media365 : publié le samedi 08 juin 2024 à 09h55

Plus ou moins prévue le 23 juin, la baignade d'Anne Hidalgo dans la Seine devrait être repoussée à une autre date à cause des fortes pluies de ces dernières semaines dans la capitale.

Alors que les Jeux Olympiques de Paris 2024 approchent à grands pas (du 26 juillet au 11 août), il faudra, a priori, encore patienter un peu pour voir Anne Hidalgo se baigner dans la Seine. En effet, alors que la maire de Paris a fait cette promesse en début d'année, l'une des stars de la prochaine olympiade n'est pour le moment pas praticable. Ainsi, si l'entourage de la candidate du PS à l'élection présidentielle de 2022 avait un temps évoqué la date du dimanche 23 juin pour enfin faire cette baignade, les plans ont visiblement été bouleversés. « En raison des fortes pluies du mois de mai et du débit très fort du fleuve, la baignade du 23 juin sera probablement reportée », a notamment expliqué la ville de Paris à ce sujet, auprès de l'AFP. De ce fait, c'est désormais la date du dimanche 30 juin qui tiendrait la corde pour cet événement, toujours selon l'AFP.

La Seine est un peu capricieuse ces derniers temps

En plus de la maire de Paris Anne Hidalgo, le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, et le préfet de région, Marc Guillaume, sont également attendus lors de ce plongeon dans la Seine. De son côté, s'il avait un temps évoqué cette possibilité, le président de la République Emmanuel Macron est désormais plus discret sur le sujet. Aucune date n'est officiellement prévue pour ce dernier. Pour rappel, la Seine doit être un des lieux phares des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 cet été, c'est notamment dans le fleuve que plusieurs compétitions doivent se dérouler (triathlon, natation marathon et para-triathlon). Or, pour le moment, la Seine est moins praticable que prévu (le débit est actuellement de 349 mètres cubes par seconde). Dernièrement, la qualité de l'eau trop mauvaise a même empêché l'équipe de France de natation en eau libre de s'y entraîner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.