Paris 2024 : Comment sont fixés les minima olympiques ?

Fabien Le Floc'h, Media365 : publié le mardi 18 juin 2024 à 21h04

Pour se qualifier pour les Jeux Olympiques, certains athlètes ont besoin de réaliser des minima olympiques, comme en athlétisme ou en natation. Mais comment ces minima sont-ils choisis, et par qui ?

À l'image de Kevin Mayer, ce sont d'abord les athlètes français qui ont assuré, les uns après les autres, leur qualification pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 la semaine passée lors des championnats d'Europe de Rome. Depuis dimanche, à Chartres, c'est au tour des nageurs tricolores de valider leur billet pour Paris 2024. C'est déjà le cas de Léon Marchand ou de Maxime Grousset, deux des stars de la natation française très attendues dans la capitale française du 27 juillet au 4 août 2024, à la Défense Arena.

Deux systèmes différents

Mais contrairement aux sports collectifs (où les joueurs sont choisis par le sélectionneur) ou à d'autres sports individuels où seul le classement compte (comme le tennis de table), les athlètes et les nageurs doivent réussir des minima afin de pouvoir prétendre à participer aux Jeux Olympiques. En athlétisme, ils sont maintenant une cinquantaine de Français à avoir validé les minima olympiques, sans que cela ne soit une garantie pour Paris 2024. En effet, il n'y a pour chaque pays que trois places maximum par épreuve et par genre. En athlétisme, les minima ont été choisis par le conseil de World Athletics en novembre 2022, avec la volonté de fixer des minima élevés pour avoir de plus en plus recours au système du ranking pour sélectionner les athlètes.

Mais le système est encore différent en natation. Pour se qualifier pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, un nageur a deux possibilités : réaliser le temps de qualification olympique (TQO), qui assure une qualification directe s'il y a deux nageurs ou moins qui l'ont réalisé, ou bien réaliser le temps de sélection olympique (TSO). Ce temps permet au Comité national olympique de chaque pays de sélectionner deux nageurs si personne n'a réalisé le TQO. Il existe aussi une différence de calendrier entre les deux sports, puisque World Aquatics, qui se charge d'établir les minima olympiques, n'a publié ses temps qu'en novembre 2023. Les nageurs français n'ont donc qu'une compétition pour espérer décrocher leur billet pour Paris 2024 : les championnats de France à Chartres, organisés du 16 au 21 juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.