La maternité des sportives facilitée ?

A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 07 mars 2023 à 11h22

Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, veut faciliter la maternité des sportives de haut niveau, et a évoqué différentes mesures lors d'une matinée de débats sur le sport féminin.

Alors que l'imbroglio autour de Clarisse Crémer, cette navigatrice lâchée par son sponsor (Banque Populaire) en raison de sa grossesse et qui ne pourra pas participer au prochain Vendée Globe, a beaucoup fait parler, une matinée de débats sur le sport féminin était organisée lundi à la maison du handball de Créteil (Val-de-Marne). L'occasion d'évoquer la création d'un groupe de travail pour permettre "une meilleure intégration de la maternité et de la parentalité" en vue de l'édition 2028 de la célèbre course, comme l'a expliqué Amélie Oudéa-Castéra.

"A aucun moment, une grossesse ne devrait être une raison de compromettre une carrière sportive !"

"L'actualité récente a montré que les compétitions et règlements sportifs ne prenaient pas encore assez bien en compte les enjeux liés à la maternité, alors même que 25% des sportives de haut niveau et des sportives professionnelles sont ou se sentent concernées par cet enjeu !, a poursuivi la ministre des Sports. A aucun moment, une grossesse ne devrait être une raison de compromettre une carrière sportive ! Avec l'ensemble du mouvement sportif, nous agissons pour mieux accompagner nos championnes dans leur maternité et certains progrès bénéficieront aussi aux jeunes papas."


L'ancienne tenniswoman a ensuite détaillé les mesures qui vont être prises pour faciliter la maternité des sportives. Elles verront leurs garanties renforcées en cas d'impacts sur leurs performances et leurs classements et leur inscription sur la liste des sportives de haut niveau prolongée d'une à deux années. Le critère de parentalité sera intégré dans les aides personnalisées délivrées par l'Agence nationale du sport (ANS), tout comme la maternité dans les projets de performances fédéraux (PPF) et les conventions d'accompagnement adaptées. Une cellule opérationnelle transversale aux fédérations va être créée, afin de mieux accompagner les sportives dans leurs démarches et dans l'organisation de leur maternité, alors que les différents règlements sportifs vont être analysés, pour s'assurer que la maternité soit prise en compte d'ici au 1er juin, et les encadrants sportifs vont être sensibilisés à ce sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.