Yannick Agnel règle ses comptes

Yannick Agnel règle ses comptes©Frederic Chambert / Panoramic
A lire aussi

6medias, publié le lundi 26 septembre 2016 à 20h00

À 24 ans, Yannick Agnel est un jeune retraité. Le nageur français, qui a tout gagné dans sa très courte carrière, a mis un terme à son aventure sportive le 7 août dernier, après des Jeux olympiques décevants à Rio de Janeiro.

Un mois et demi plus tard, il revient sur son parcours dans les colonnes de L'Équipe.

Et il n'a pas manqué d'égratigner le milieu de la natation, s'affirmant "blessé" par "des attitudes, des paroles" et "déçu par une grande majorité du milieu dans lequel [il a] évolué depuis des années". En filigrane, certainement, ses derniers jeux, au Brésil. Pas aligné, en raison d'une blessure, par l'équipe de France sur le relais 4x100m, spécialité tricolore, il avait été durement critiqué par la presse et ses partenaires.

D'un point de vue plus personnel, le jeune retraité revient aussi sur un drame qui l'a particulièrement affecté : la disparition, en 2015, de son amie de 10 ans, la nageuse tricolore Camille Mufat, décédée le 9 mars 2015 en Argentine lors du tournage de l'émission Dropped. Un évènement qui a profondément affecté Yannick Agnel qui évoque les choses qu'il avait vécues "avec Camille, et uniquement avec elle [qu'il] ne pourrait plus jamais partager avec personne".

Dans son entretien à L'Équipe, il revient finalement sur la suite à donner à sa carrière professionnelle, avec une idée de ce qu'il veut faire : "Peut-être consultant, concède-t-il. Ça me plairait de rendre ce que beaucoup de gens m'ont donné, d'être utile à mon sport autrement. Mais pas de l'intérieur".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
28 commentaires - Yannick Agnel règle ses comptes
  • Que va-t-il faire maintenant pour vivre ? Lui et les autres"jeunes retraités" des sports de compétition !
    Certains continuent comme consultants ou directeurs sportifs.
    D'autres tiennent un magasin de sport.
    D'autres ont réussi à se reconvertir dans un autre domaine (exemple: le cycliste Louison Bobet dans la thalassothérapie)
    D'autres encore ont fait en parallèle des études "normales" et exercent le métier afférent (exemple : le patineur Alain Calmat devenu chirurgien, et même je crois un brillant chirurgien).
    Mais les autres ?

    les exemples que vous citez sont honorables et s'adressent à des grands sportifs certes mais quelques peu datés. Exemple Calmat n'a pas entamé ses études de chirurgien après sa carrière mais bien parallèlement à celle ci . A l'époque c'était possible , actuellement c'est impossible . Pour réussir il faut être pro sur son sujet 24h sur 24h sinon vous n'êtes qu'un petit as mais pas un champion. Les champions d'aujourd'hui ont d'autres portes de sortie qu'à l'epoque . Exemple Laure Manadou que fait elle depuis son retrait? Egérie d'une marque de sac et de parfums........et celà paie bien

  • NE SAVENT QUE CEUX QUI ONT FAIT UN PEU DE SPORT.....

  • Pas de sentiments dans le monde du sport de haut niveau ce qui compte ce sont les résultats. Et malheureusement la presse les gens ont vite fait d'avoir des propos désobligeants avec des athlètes qui de toute façon n'auront plus de bons résultats un jour quelle que soit la raison. Moi je vous dis bravo car la compèt de natation ce n'est pas de la rigolade même si comme dit le sympathique Camille Lacourt ce n'est que de la piscine. Bonne continuation !

  • Courage mon gars et reprends le dessus .

    Il n'y a rien de bon dans le sport de compétition ...!

    faux le sport de compétition est une super motivation.

  • quel orgueil, se remettre en question ça fait pas de mal, agnel a été mauvais pendant les jeux un point c'est tout et qu'il arrête de chercher des excuses affectives, il ferait un bon footeux