Retour Florent Manaudou : Laure Manaudou y croit

Retour Florent Manaudou : Laure Manaudou y croit©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 20 mars 2019 à 12h57

Mardi, Florent Manaudou a annoncé dans L'Equipe son retour à la natation, avec en ligne de mire les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un retour qui survient deux ans après que le frère de Laure Manaudou mis sa carrière entre parenthèses, au profit du handball. Dans le Parisien, sa soeur, championne olympique en 2004, lui apporte tout son soutien. Au passage, elle glisse même une révélation.

Le come-back, une histoire de famille. Après Laure Manaudou, revenue dans les bassins en 2011 après deux ans hors de l'eau, c'est au tour de son frère Florent Manaudou de replonger, comme annoncé dans L'Equipe mardi. Au terme d'une pause de deux ans durant laquelle le champion olympique 2012 du 50m nage libre avait consacré son temps au handball, Florent Manaudou souhaite reconquérir l'Olympe, et ce dès les Jeux de Tokyo, en 2020. Dans les colonnes du Parisien, sa sœur Laure ne cache pas sa joie. « Il faut vraiment profiter de sa motivation du moment. Flo est prêt. On ne peut pas savoir combien de temps va durer sa carrière et c'est cool qu'il se lance un défi comme ça. Je suis contente ! » L'ancienne protégée de Philippe Lucas a ensuite essayé de comprendre les raisons qui avaient pu inciter son cadet à reprendre : « Il a fait son chemin au hand et ça lui a permis de voir autre chose et de se rendre compte qu'on n'arrive pas à revivre les sensations qu'on éprouve dans les grandes compétitions. Faire un sport collectif, c'est différent de la natation. On partage des victoires ou des défaites, mais il n'y a pas ce millième quand tu touches le mur et que tu as gagné. »

L.Manaudou : « S'il avait existé un 50M dos... »

Au passage, la championne olympique 2004 renouvelle toute sa confiance envers son petit frère : « Il va se sentir plus responsable de ses résultats et ne va pas aller à l'entraînement à contrecœur. Il sait qu'il le fait pour lui. Et qu'il va y arriver », avoue l'ancienne reine de la natation française, avouant qu'elle aurait pu elle aussi se laisser tenter par un come-back dans les bassins.  « On ne se dit jamais que l'on ne reviendra pas. Il suffit d'un micro-espoir pour que ça revienne (...) J'avance dans ma vie, mais s'il avait existé un 50m dos aux JO, j'aurais foncé aussi ! » Laure Manaudou n'a pas décidé pour le moment d'emboîter le pas de son frère. Mais elle se prend déjà à rêver de commenter ses exploits à Tokyo, au micro de France Télévision. « Je ne me vois pas ailleurs que là-bas. Rien que d'en parler, j'ai des frissons. Je serai là pour le soutenir. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.