Mondiaux en eau libre : L'argent pour Olivier, les Jeux pour Aubry

Mondiaux en eau libre : L'argent pour Olivier, les Jeux pour Aubry©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 16 juillet 2019 à 08h04

Après l'argent de Logan Fontaine sur le 5 km samedi dernier, Marc-Antoine Olivier a offert mardi une deuxième médaille aux nageurs français en eau libre lors des Championnats du Monde de Yeosu (Corée du Sud) en terminant deuxième du 10 km derrière l'Allemand Florian Wellbrock. Dixième de la course, David Aubry a, lui, arraché le dernier billet pour les Jeux de Tokyo. Une bonne nouvelle au lendemain du rejet de la réclamation de la malheureuse Aurélie Muller.

Une nouvelle médaille et deux sésames pour Tokyo. La matinée a été belle aux Championnats du Monde de Yeosu (Corée du Sud) pour nos nageurs français en lice sur le 10 km en eau libre. Trois jours après que Logan Fontaine a débloqué le compteur des Tricolores sur le 5 km, Marc-Antoine Olivier a offert une deuxième médaille à nos représentants en terminant lui aussi sur la deuxième marche du podium. Il s'en est même fallu d'un rien que l'hymne français ne résonne dans le ciel de Yeosu.



Malheureusement pour Olivier (1h47'56"10) et le clan français, l'Allemand Florian Wellbrock, vainqueur en 1h47'55"90, a eu le dernier mot - pour deux dixièmes - en devançant « MAO » lors du sprint final qui a décidé de la médaille d'or. Sur son compte Twitter, le médaillé d'argent parle d'un « finish de fou ». Un final qu'il a moins bien négocié que son rival, mais dont il se console aisément avec son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui semble suffire au bonheur de celui qui n'avait jamais fait mieux que le bronze jusqu'alors. « C'est une très belle course, une belle deuxième place, la qualification olympique est là, donc j'ai le sourire, mais j'espère que ce sera l'or aux jeux Olympiques », savourait le Nordiste après-coup.

Aubry sera du voyage à Tokyo aussi



D'autant qu'Olivier ne sera pas le seul à défendre les couleurs de l'équipe de France au Japon sur la distance. David Aubry, engagé lui aussi mardi, sera en effet lui aussi du voyage. L'autre protégé de Philippe Lucas s'est arraché pour finir par décrocher in extremis la dixième et dernière place qualificative, dans un temps de 1h48'05"1. De quoi redonner le sourire aux Bleus au lendemain du rejet de la réclamation d'Aurélie Muller, onzième du 10 km féminin dimanche et qui avait déposé une réserve contre l'Italienne Rachele Bruni, auteur selon la Française d'un geste antisportif à 150 mètres de l'arrivée en s'étant appuyée sur les jambes et le bassin de Muller. Ou le dernier espoir de l'intéressée de se qualifier pour Tokyo. Un espoir déchu.


A noter également ce mardi la neuvième place décrochée par l'équipe de France de natation artistique (le nouveau nom de la natation synchronisée depuis deux ans) dans l'épreuve technique. Marie Annequin, Charlotte Tremble, Solène Lusseau, Inesse Guermoud, Ambre Esnault, Maureen Jenkins, Laura Tremble et Eve Planeix ont cumulé 86,6543 points. La médaille d'or est revenue à la Russie, devant la Chine et l'Ukraine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.