Manaudou, de Marseille à Antalya

Manaudou, de Marseille à Antalya©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 25 juillet 2020 à 19h40

De France en Turquie, Florent Manaudou poursuit ses voyages entre ses deux cocons dédiés à la natation. Le frère de Laure est précisément dans une (courte) période où son programme l'emmène à Antalya.



Florent Manaudou continue de jongler entre Marseille et Antalya, son deuxième port d'attache en Turquie, où il partage ses entraînements avec la cité phocéenne. Arrivé lundi, il repartira en fin de semaine prochaine. "On va tous faire un bon break à ce moment-là, résume son coach James Gibson pour L'Equipe. Physiquement et mentalement, ça va faire du bien à tout le monde pour tirer un trait définitif sur la saison 2020 et repartir sur un nouveau cycle de travail dès le 1er septembre. Mais là, ça fait juste du bien de retrouver le groupe après seize semaines de séparation, c'était très long."

Gibson : "A Marseille, il est le mâle alpha. Là, il n'est qu'un champion au milieu de champions"

A Marseille, c'est Julien Jacquier qui prend le relais, même si James Gibson reste bien l'entraîneur principal de Florent Manaudou. "Ils savent que je vais faire les meilleurs choix, assurait ce dernier début juin. Depuis la reprise, ils me donnent tous les deux un programme, je me greffe dessus et je fais ce que je veux. J'ai toujours eu besoin de liberté dans ma carrière. Je ne sais pas si c'est l'âge, mais mes coachs ont compris qu'ils pouvaient me faire confiance."

Dans son groupe d'entraînement, on retrouve notamment Chad Le Clos, Sarah Sjöström, Ben Proud ou sa nouvelle compagne Pernille Blume. En 2019, James Gibson s'amusait de la situation : "Regardez-le, il est un peu emprunté, presque timide. Il parle peu, même s'il a progressé en anglais. A Marseille, il est le mâle alpha. Là, dans l'équipe, il n'est qu'un champion au milieu de champions. Pour son retour, il a accepté de sortir de sa zone de confort et je trouve ça très fort." En attendant la reprise de la compétition et toujours avec les Jeux Olympiques, désormais prévus pour 2021, en ligne de mire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.