Leveaux rentre à Mulhouse

Leveaux rentre à Mulhouse©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 07 juin 2020 à 12h18

Le nageur de 34 ans Amaury Leveaux, sorti de sa retraite il y a un peu plus d'un an et demi, a annoncé à RMC qu'il allait retourner s'entraîner à Mulhouse, après avoir multiplié les longueurs du côté de Dijon depuis mars 2019.

Amaury Leveaux et Mulhouse, acte IV ! Après avoir passé sept ans dans le Haut-Rhin, de 2002 à 2009, lors de ses plus belles années, puis en 2013 avant de prendre sa retraite, puis fin 2018 et début 2019 lors de la reprise de sa carrière, Amaury Leveaux est de retour dans la piscine de Mulhouse. Le nageur de 34 ans, qui avait annoncé son retour à la compétition en septembre 2018 après cinq ans de retraite, avait repris sa carrière et l'entraînement dans la ville alsacienne, sous les ordres du fils de son entraîneur fétiche, Lionel Horter, avec qui il a vécu ses plus belles années. Mais cela n'a pas collé, et au bout de cinq mois, le Belfortain a décidé d'aller s'entraîner à Dijon. Pendant le confinement, celui qui détient toujours le record du monde du 100m nage libre en petit bassin (44"94) a décidé de retourner à Mulhouse. Il s'en est expliqué ce samedi à RMC. « Je pense que Dijon est un très bon centre de formation pour les jeunes. Mais après, le système a ses limites. Quand tu es sportif là-bas, un sportif local, rien n'est possible. Je parle du très haut niveau. La salle de musculation du Creps par exemple, au début on avait toute la salle et plus ça allait, on n'avait même pas un quart de la salle à la fin. La piscine, toutes les deux secondes, tu as quelqu'un du public qui traverse dans l'eau. Tu arrives, il y a des gens dans la ligne et tu te fais engueuler quand tu demandes gentiment de sortir des lignes qui nous sont réservées. »

Amaury Leveaux va donc retrouver Lionel Horter (la condition pour son retour à Mulhouse), et l'entraînement promet d'être très dur ! « Je lui ai dit : "en 2008 quand on est sorti du 50m (médaille d'argent aux JO de Pékin) on est rentré au village olympique et on a mangé ensemble et je t'ai dit : je te promets, je serai champion olympique avec toi". Et je tiens toujours mes promesses, rappelle Leveaux. Ça marchera ou pas, en tout cas je vais tout faire pour que ce soit comme ça. On a parlé avec Lionel, le groupe est différent, il a mûri de près de deux ans. Il y a une nouvelle page à Mulhouse. Là, on part sur deux semaines de reprise pour se remettre dans le bain. Et après, il m'a dit "on a six semaines où ça va être la guerre, comme je faisais la guerre à l'époque". Donc ça va envoyer des bornes sévère ! Donc c'est plutôt pas mal. » Avec le report des Jeux Olympiques de Tokyo, le nageur a gagné une année pour être au top à l'été 2021. Il aura alors 35 ans, mais son rêve de devenir champion olympique en individuel (il a été médaillé d'argent sur le 4x100m et le 50m en 2008 à Pékin, et médaillé d'or sur le 4x100m et d'argent sur le 4x200m en 2012 à Londres) est plus que jamais présent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.