JO de Tokyo : Le report, un " signe du destin " pour Metella

JO de Tokyo : Le report, un " signe du destin " pour Metella©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 28 mars 2020 à 12h06

Forfait pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 pour cause de blessure à l'épaule, le nageur Mehdy Metella a appris avec joie le report des JO à 2021, comme il l'a confié à L'Equipe.



Si pour certains sportifs le report des Jeux Olympiques de Tokyo de 2020 à 2021 (que tout le monde a compris) a été un coup dur, car ils se préparaient pour cet énorme objectif depuis presque quatre ans, pour Mehdy Metella, cela a été une excellente nouvelle. Le nageur de 27 ans, médaillé de bronze du 100m des Mondiaux 2017 et vice-champion olympique du 4x100m à Rio en 2016, avait annoncé dès le mois décembre qu'il ne pourrait pas disputer les Jeux Olympiques de Tokyo, en raison d'une blessure l'épaule qui nécessitait une opération et six mois sans nager. Impossible donc de se qualifier à temps, les championnats de France et d'Europe étant alors prévus (à l'époque à en avril et en mai. Autant dire que lorsqu'il a appris mardi dernier que les Jeux Olympiques étaient reportés, il a été « super heureux », comme il le confie à L'Equipe ce samedi. « J'ai pris ça comme un signe du destin, c'est fou. Mais en même temps, avec ce qui se passe autour de nous, c'est dur de se réjouir », reconnait-il.

Metella : "Je ne serai plus un tigre mais un dragon"

Confiné à Nice avec sa compagne, le nageur continue à faire de l'exercice, et se projette désormais vers les JO 2020. « Pour l'instant, ça va. Je suis en contact avec mon kiné, qui m'a donné des exercices pour ne pas perdre la souplesse de mon épaule. J'accepte mon sort et, surtout, je relativise quand je vois ce qui se passe dehors. (...) Après l'opération, j'étais vite passé à la suite. J'avais accepté de ne pas participer aux Jeux, l'année était perdue mais je me projetais vers les championnats du monde (prévus fin juillet 2021 à Fukuoka au Japon mais sans doute décalés, ndlr), c'étaient mes Jeux à moi. Ça m'a aussi permis de me reposer. (...) Là, de 500% de motivation, je suis passé à 1000%. Quand je vais reprendre, je ne serai plus un tigre mais un dragon. » Ses adversaires sont prévenus !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.